Le Pervers Narcissique à l’action, la vie à ses côtés

Le pervers narcissique à l’actions, la vie à ses côtés

Les habitudes de comportement du pervers narcissique

Le Pervers Narcissique peut être un conjoint, un ami, un membre de votre famille ou un collègue. Il peut être un homme ou une femme. Cependant, si la sphère dans laquelle il agit ou ses origines diffèrent, il n’en reste pas moins repérable tant il agit toujours selon le même processus, avec la même volonté.

Si vous avez des doutes sur une personne, sur sa sincérité, sur ses intentions réelles, pour vous ou pour une personne de votre entourage, ce portrait vous donnera les moyens de vérifier si vous avez raison de vous inquiéter ou pas…J’ai choisi de vous présenter ce portrait sous la forme masculine mais ne voyez pas dans ce choix une signification autre qu’une facilité d’écriture.

Il y a un avant, un pendant et un après, quand on croise un pervers narcissique….On passe d’un ciel peu couvert, à un soleil éblouissant, puis au flou d’un épais brouillard, pour finir par découvrir dans un paysage qui a connu la tempête et doit se reconstruire.

Nous sommes toutes de jolies fleurs, qui s’ignorent le plus souvent. Quand l’ignorance de soi est trop forte, elle peut conduire certains nuisibles à s’installer durablement sur nos pétales, au point de nous faire suffisamment d’ombre pour nous voir nous faner ou au contraire nous révolter, le plaisir ultime du nuisible restant de nous faner avant d’aller s’installer ailleurs.

C’est ainsi que pendant deux années de ma vie j’ai laissé un nuisible se poser sur mes ailes. Parce que je manquais d’estime de soi et de confiance, j’étais la proie idéale.  Ce nuisible allait en peu de temps, me transformer en marionnette dont il guiderait seul les ficelles.

Tout commence donc par un manque d’amour de soi, d’estime de soi, de confiance en soi. Bref, tout commence par une faille psychologique, une brèche que le Pervers Narcissique va flairer et sur laquelle il va s’appuyer pour se rendre indispensable dans la vie de sa victime…

Tout débute par un repérage donc, puis par une période d’euphorie, d’éblouissement, où les choses semblent trop belles pour être vraies….Et pourtant j’y ai cru.

1- La période de séduction et la phase d’éblouissement

Le prince charmant

Le pervers narcissique est un séducteur, manipulateur et son principal objectif est d’utiliser sa victime pour exister.

Rencontrer un Pervers Narcissique s’est être séduite par une personne douée, qui s’adapte à chaque personne et sait précisément quels mots prononcer pour hypnotiser l’autre.

Sa victime vivra cette rencontre comme un conte de fée où tout est enfin parfait. Après tout, pourquoi n’y aurait-elle pas droit à cette histoire d’amour merveilleuse que d’autres vivent ?

Le Pervers Narcissique lui aura laissé entendre qu’il a eu un véritable coup de foudre pour elle, qu’il est tombé sous notre charme. Il la flattera et elle n’avait jamais eu le plaisir de recevoir autant d’attention, elle ne peut que s’en réjouir et se laisser le droit de vivre ce rêve éveillée.

D’un seul coup elle ressent de l’attention, de l’écoute, un sentiment de compréhension, le fait d’être au coeur de l’attention de l’autre.  Ce personnage lui laisse imaginer qu’elle est au centre de ses pensées, qu’elle compte !

Il est alors la personne parfaite, le confident idéal, digne de confiance, aux petits soins, en phase totale avec ses idées, ses valeurs, sa philosophie, ses goûts. C’est tellement beau que pour l’entourage de la victime c’est en général trop beau (le doute s’installe rapidement dans les esprits des proches qui ne sont pas tombés sous le charme du personnage).

Pendant cette période et jusqu’à ce qu’il soit certain de bien tenir sa victime dans ses filets, il se comportera comme le prince charmant tombé du ciel, il ne lacontredira pas, il ne se fâchera pas, il la manipulera en douceur.

l’indispensable hypnotiseur

Le Pervers narcissique va occuper rapidement toutes les pensées de sa victime, elle ne parlera que de lui, elle ne pensera qu’à lui, elle voudra toujours rester celle qu’il semble admirer, ne pas le décevoir surtout, jamais. Se faire aimer par une personne comme lui c’est un véritable privilège, une chance incroyable, qu’elle ne doit gâcher sous aucun prétexte. Ce personnage devient rapidement indispensable dans sa vie.

Il lui posera mille et une questions, et l’on répond avec plaisir en appréciant de voir combien il est curieux de tout sur notre vie, nos rêves,notre famille, nos amis…

 

L’isolement

On lui présentera notre famille, nos amis et s’ils résistent à son charme, il nous amènera habillement à rompre tout lien avec eux. Il nous persuadera qu’ils ne nous apprécient pas comme lui le fait. Il trouvera tous les arguments nécessaires pour qu’on leur tourne le dos. Persuadée qu’il dit juste, on le fera, on s’isolera, jusqu’à n’avoir plus que lui dans notre vie. On pourra même aller jusqu’à penser que nos proches sont peut-être jaloux de notre relation parfaite….

Un dangereux magicien

A sa demande, on lui confira nos rêves (le mariage, un enfant…), notre souhait le plus cher. Il fera tout pour le réaliser rapidement  dans le seul but de disposer d’un moyen de pression sur nous. Parce qu’en réalisant notre rêve le plus cher, il la met dans une position d’admiration et de reconnaissance, de dépendance. Quoi qu’il fasse par la suite, on aura toujours en tête qu’il a été capable de nous comprendre, de nous entendre et de répondre à l’un de nos souhaits les plus chers (Dans une relation amoureuse, le Pervers Narcissique ne tardera jamais à proposer un mariage et cette décision précipitée surprendre toujours les proches de sa victime).

On lui confiera sans résistance nos moindres secrets, surtout ceux dont nous avons honte, ceux pour lesquels nous culpabilisons. Nous imaginons alors qu’on peut se laisser aller à la confidence sans hésitation avec lui, puisqu’il ne cherche que notre bien être  (il n’hésitera pas à s’en servir comme moyen de pression).

On vit rapidement cette relation comme une drogue qui nous fait perdre notre lucidité. On n’imagine pas alors combien il est difficile de se désintoxiquer. Nous n’avons plus de sens du raisonnement, nous ne savons plus penser par nous-même, nous sommes comme hypnotisées, comme sous l’effet d’une drogue qui nous enlève toute liberté d’action et de penser.

Le Pervers Narcissique nous touche au cœur de nos sentiments, de notre vulnérabilité, il nous met à nu. C’est comme un dangereux virus informatique qui envahit notre disque dur et prend le contrôle de notre système et dont le but est d’effacer le plus de données possibles.

2- A quoi ressemble la vie, dans les filets du Pervers Narcissique ?

Le jeu du bâton et de la carotte

Après la période d’éblouissement, vient cette phase où ce que l’on croyait amour prend un air de sacrifice, le sacrifice de soi et de sa vie pour l’autre.

Sa proie progressivement sa chose, son meuble, son instrument.

Alors que sa victime imaginait que c’était le prix à payer pour être aimée, l’amour inconditionnel se transforme en jeu du bâton et de la carotte.

Le pervers narcissique laisse échapper quelques mises en garde, de petites phrases du style « tu ne devrais pas m’aimer », « je ne suis pas quelqu’un pour toi », « laisse moi tant qu’il est temps »…mais ces avertissements semblent tellement absurdes dans le contexte de séduction que sa victime refuse d’y prêter attention…

Une fois que le Pervers Narcissique est rassuré sur le fait que sa proie est à sa mercie, il ne fera plus semblant et alternera  les masques et les attitudes. Le cauchemar commence alors.

Quand il porte son masque de bourreau, le pervers narcissique terrorise, rabaisse, dénigre, interdit, impose, isole, asservit, dévalorise, critique,  violente verbalement car c’est un maître en manipulation verbale, il séduit et dévalorise avec les mots comme personne, il se met aussi en colère brusquement et de manière disproportionnée….

En parallèle, il complimente, fait croire à l’autre que sans lui il est perdu, il dit l’aimer à en mourir, il lui fait comprendre que loin de lui il n’est rien car lui seul le comprend et sait comment l’aimer…

Des promesses qui prennent le goût amer des reproches

Il revient sur tout ce qu’il a promis pendant la phase de séduction et présente les choses de telle façon qu’il n’est pas responsable de ces revirements mais que cela arrive par notre faute. Lui au contraire, souffre de son attitude et de ses décisions, il est dans une attitude de victimisation permanente.

Quoiqu’il se passe, rien ne sera jamais de sa faute, il se fera toujours passer pour une victime. Alors au début sa victime doute, mais il est tellement convaincant qu’elle finit par douter d’elle et par accepter la situation au point de culpabiliser de le faire souffrir.

Elle finit par vivre dans la peur de le mécontenter. 

La peur s’installe à ses côtés, on se sent comme un jeune enfant qui n’a pas de maturité, on ne se sent plus libre de rien

S’éteindre pour le laisser briller

Il fait disparaitre  la personne riche, lumineuse, unique, qu’est sa victime, pour en faire une marionnette dont il fait ce qu’il veut. A ses côtés elle ne se sent pas à la hauteur, elle a peur de ses reproches. d’un côté le bonheur n’est plus là et pourtant elle n’imagine pas l’avoir perdu.

Perdue, elle en arrive peu peu à s’isoler, s’effacer, déprimer, perdre l’estime de soi, ne plus avoir confiance en elle et goût en sa vie.

Le Pervers Narcissique décidera de tout, y compris de sa coiffure, de ses habits. Si elle est féminine, il la fera renoncer à toute mise en valeur, lui faisant croire qu’elle est mieux naturelle, mais c’est simplement parce qu’il ne veut pas la voir briller et lui faire de l’ombre. Il l’isole de tous, il s’organise même pour retourner ses proches contre elle s’il le peut, ce qui le rendra encore plus indispensable.

Infantilisée, elle demande la permission pour tout. Elle a perdu son libre- arbitre, et il n’est pas rare que le Manipulateur l’ait encouragé à arrêter de travailler. De cette manière, elle est devenue plus dépendante encore.

Sa vie ne tourne plus qu’autour de son “maître”, qu’elle s’épuise à essayer de satisfaire.

La peur

Il se montre suspicieux,  il ne manque pas de l’accuser de tout et n’importe quoi. Il fait preuve de jalousie excessive pour l’isoler, elle peut aller jusqu’à penser que c’est une preuve d’amour.

La violence physique n’est pas impossible,  c’est la dernière carte qu’il peut abattre pour garder le contrôle.

La touche finale

Mettre l’autre sous dépendance financière après avoir pris le contrôle de ses finances est incontournable, le pervers narcissique adore le pouvoir, le pouvoir financier lui est donc indispensable.

4- Pourquoi la victime ne s’enfuit pas malgré tant de souffrance ?

On s’étonne souvent que, malgré l’évidence de la souffrance, les victimes ne quittent pas leur bourreau.

Mais c’est qu’en elles se mêlent des sentiments de peur, de culpabilité, de honte, d’entêtement à vouloir y croire et sauver le pervers narcissique qu’elles voient aussi comme une personne fragile qu’il ne faut pas laisser tomber. Elles pensent sincèrement pouvoir l’aider dans le sacrifice de leur vie. Elles ne partent pas tant qu’elles pensent pouvoir contrôler la situation.

Admettre qu’elles ont tout donné pour rien est difficile.

Le frein le plus important c’est qu’elles ne se voient absolument pas comme des victimes.

Il faut donc un électrochoc qui agira comme un antivirus et aura le pouvoir d’ôter ce filtre qui empêche de voir la réalité telle qu’elle est.

4- Une touche positive

Ma vie avec un Pervers Narcissique ne m’a apporté que peu de moments de gaité. J’ai longtemps cru que je pourrais y arriver, que je pourrais l’aider et le rendre heureux mais je me trompais car il ne peut guérir de ce trouble et n’est heureux que dans un jeu de pouvoir malsain. Il ne se reconnaîtra jamais en difficulté. Pour lui ce sont les autres qui ont des problèmes.

J’ai mis du temps à lui échapper car j’étais prise entre sa famille qui me faisait culpabiliser et les forces de l’ordre qui ne m’aidaient jamais quand je demandais de l’aide, plus d’une fois ils m’ont renvoyée à ses côtés.

Si vous lisez ces lignes, je souhaite de tout cœur qu’elles vous aident à comprendre que le problème c’est l’autre, ce n’est pas vous. Vous méritez d’exister pour ce que vous êtes, de briller de toute votre personnalité, d’être aimée telle que vous êtes. Nul n’a le droit d’exister en effaçant l’autre car vivre aux côtés d’un pervers narcissique c’est s’éteindre et devenir invisible.

Son ultime plaisir s’est de vous voir sombrer définitivement à cause de lui !

N’ayez pas peur de le fuir, de le quitter, je vous assure que le soleil brillera à nouveau dans votre vie et que la vie sans lui est bien autre chose que ce qu’il  vous a laissé penser. Sans lui vous n’êtes pas rien comme il a pu vous le laissez entendre, bien au contraire, vous êtes une personne de valeur qui a été mise au monde pour exister et non pour s’éteindre et vous disposez de tout ce qu’il faut pour briller selon votre lumière.

Et après ?…..Tout devient possible, il y a tout un paysage qui a subi la tempête à reconstruire, une belle aventure qui ne dépend que de vous

Ne perdez plus de temps….foncez et donnez vous l’opportunité de vivre autre chose….

 

 

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun commentaire, pour le moment.



Laisser une réponse



Le Blog d'anazao

Ce blog est le partage d’expériences vécues par une hypersensible optimiste.

Ce blog est une boite à astuces pour les personnes qui aiment percevoir un sens en chaque chose de la vie.

Ce blog est l’occasion d’y croire, de réagir, de garder le sourire,  de prendre confiance, de prendre conscience et de comprendre.

Vous lirez ici des mots animés par l’envie de vous rappeler que vous êtes unique par votre personnalité et que le sens de la vie c’est peut-être de ne jamais mettre de côté ce cadeau de la vie qui fait votre  différence !

Du Bonheur ! Le cahier pratique du blog d’Anazao

Pour le recevoir gratuitement sur votre boite mail

Il vous suffit de remplir ce formulaire !

       
Anazao conseils Mentions légales