Alexandre Jollien- Petit traité de l’abandon – Le livre

by catherine-anazao, 7 juin 2016

Alexandre Jollien- Petit traité de l’abandon – Le livre

Depuis la parution de “Trois amis en quête de sagesse” et les nombreuses conférences données par Matthieu Ricard, Christophe André  et Alexandre Jollien (parfois), le nom d’Alexandre Jollien est régulièrement cité sur la toile, personnage qui m’était jusqu’ alors parfaitement inconnu.

La fée “opportunité” ayant fait bonne œuvre, j’ai eu la chance de pouvoir assister, par un heureux concours de circonstances à l’une de ces conférences mais sans la présence d’Alexandre Jollien.

La qualité du moment partagé et l’absence d’Alexandre Jollien  m’ont encouragée naturellement à lire l’un de ses derniers ouvrages, et à me rapprocher du personnage par la lecture.

Tant d’interrogations fusaient dans ma tête après cet évènement, le personnage avait éveillé ma curiosité.

Alors avant de me plonger dans “Trois amis en quête de sagesse”, c’était décidé j’allais essayer d’en savoir un peu plus sur Alexandre Jollien.

Né en 1975, Alexandre Jollien a vécu 17 années en institution pour personnes handicapées, une expérience qui l’a autant bouleversé qu’enrichi semble t-il. De son handicap, il parle très peu et n’a aucune envie semble t-il de s’attarder sur le sujet, on peut toutefois en dire qu’il le fait souffrir physiquement et moralement au quotidien. Il est avant tout philosophe et écrivain et partage avec passion le fruit de ses réflexions, de ses expériences, de ses médiations, autant à l’écrit (il est l’auteur d’un certain nombre d’ouvrages), qu’à l’oral (lors de conférences). Aujourd’hui il vit en Corée, à Séoul, et est marié avec Corinne, ils sont parents de trois enfants, Victorine, Augustin, céleste. Il est devenu un exemple de vie pour beaucoup.

Petit traité de l’abandon est un guide, un partage authentique, une invitation à s’abandonner avec une certaine méthode à la vie, à sa vie en acceptant le réel, en cessant de lutter, de nous épuiser à résister.

Accepter et lâcher-prise pour profiter de l’instant présent, pour ne pas surajouter de complications aux difficultés présentes.

Ne pas se nier, ne pas jouer un autre rôle que le sien, cesser de se comparer aux autres pour ne pas avoir le sentiment de manquer de quelque chose mais apprécier qui l’on est, s’apprécier tel que l’on est. La comparaison tue le monde et le réel.

Rapprocher ce que je veux de  ce que je poursuis.

Faire confiance à la vie. Apprendre à vivre avec ses blessures…..”

Alexandre Jollien est une très belle personne, généreuse, humble, franche.

Ce petit guide ne peut laisser personne de marbre tant il est à la fois  amusant, riche, et sincère.

 

 

 

 

 

 

Alexandre Jollien  

Le divan, émission du 12 Mai 2015

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

No Comments


Leave a Reply

Your email address will not be published Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jkreativ

Created By Jegtheme

image-12