Tout pour vivre une rentrée scolaire Zen !

Tout pour vivre une rentrée scolaire Zen !

Tout pour vivre une rentrée scolaire Zen !

Comment aider au mieux vos enfants, vos ados, dans cette étape de la rentrée ?

C’est parti pour une nouvelle année scolaire !

stressé ?

non pas vous, jamais de la vie …

Mais vous pensez que pour votre enfant c’est tout autre chose ?

Et bien, les études sur le sujet sont unanimes, ce sont bel et bien les parents les plus stressés et devinez quoi ?

Ce stress ce sont aussi les parents qui le communiquent à leurs enfants…

Car les enfants ressentent ce que nous éprouvons, impossible de leur cacher quoi que ce soit.

“Vivre les malheurs d’avances, c’est les subir deux fois.” selon Barjavel

Je dédramatise, je me souviens, je partage mes meilleurs souvenirs….

Peut-être pourriez-vous commencer par vous souvenir de ce moment de votre vie pour dédramatiser…

Accepter ce changement et les émotions qui l’accompagnent c’est aider votre enfant.

Lui parler pour lui expliquer pourquoi vous stressez autant, et lui permettre ainsi de déculpabiliser est une bonne option, ne croyez-vous pas ?

Les enfants adorent écouter nos histoires (si vous ne les passez pas déjà en boucle), aussi vous pouvez leur raconter votre vécu à leur age.

Et si vous avez vécu l’école comme un fardeau, mettez l’accent sur les bons moments et tentez autant que faire se peut de ne pas lui communiquer un ressenti négatif car il rentrerait avec des à priori qui ne faciliteraient pas ses apprentissages.

En Allemagne, il y a la tradition des “schultüte”,

ces petits cornets remplis de surprises que l’enfant trouve accroché à un arbre de l’école, pour fêter sa rentrée au CP.

Ces pochettes sont garnies de friandises, stylos et autres surprises…

La rentrée est une fête et on la célèbre en famille, à l’école et à la maison autour de boissons, de gâteaux, de chants, de poésies, de discours !

Essayez d’être heureux et détendu, ne serait-ce que pour donner l’exemple

Je prépare mon enfant

Vous pouvez leur acheter des livres pour les accompagner aux mieux cette étape de leur vie.

Il y a des livres pour tous les ages, y compris pour vos ados, de belles histoires sont à leur disposition sous forme de romans qu’ils pourraient bien dévorer, à votre grande surprise !

Un petit moment dans les allées d’une librairie à feuilleter des BD ou choisir les ouvrages qui les séduisent c’est un très bon accompagnement à la rentrée.

Et pourquoi ne pas en profiter pour aller voir les nouveautés en papeterie…L’objet rare et tendance dans la trousse ou le cartable ça change tout ! ça motive…

Je ne parle pas de dépenser tout votre budget rentrée, de céder aux marques mais de faire un effort au delà de vos habitudes,  juste pour un objet !

Et puis, il y a le rythme à reprendre.

L’été, c’est la liberté, la nonchalance, les imprévus, les levers tardifs et les couchers à pas d’heure…

La reprise sans fatigue c’est mieux.

Aussi, vos enfants doivent commencer à se coucher plus tôt et à se lever aussi plus tôt.

Faites-leur comprendre que c’est pour leur bien et que leur corps a besoin de repère pour ne pas souffrir de ce changement, qu’ils doivent en prendre soin pour en profiter au maximum.

A vous aussi de prévoir désormais des repas à heure raisonnable et fixe autant que possible…

Vivre au mieux le jour J

Le jour J est arrivé !

Levez-vous plus tôt et prenez le temps d’un petit déjeuner complet et convivial.

Permettez à votre enfant de manger ce qui lui fait plaisir ce jour là.

Ni dans le silence, ni au son de la radio ou de la TV qui tournera en boucle sur le sujet de la rentrée mais au son des musiques de l’été par exemple…

Ne courrez pas dans tous les sens et pour cela aidez votre enfant à tout préparer la veille calmement, son sac, sa tenue (elle est une motivation de plus pour sa rentrée et il  aimera que vous l’aidiez à trouver ce qui fera la différence sur lui).

Anticipez tout ce qu’il faut faire et prévoir pour ce moment.

Ne prévoyez pas le rendez-vous professionnel de votre vie en même temps par exemple !

Évitez de lui dire dépêche-toi ! on est déjà en retard ! Les jeunes enfants n’ont aucune notion du temps, c’est à vous qu’incombe donc le bon timing.

S’il est triste parce que déçu par son Maître ou par la composition de sa classe, rassurez-le, ne montez pas au créneau des revendications ou de la colère mais au contraire, dites-lui que la vie est une perpétuelle surprise qui nous pousse à nous dépasser.

Tout a sa raison d’être et ce changement qui l’attriste aujourd’hui fera probablement son plus grand bonheur demain, il faut qu’il garde confiance.

Les retrouvailles de l’après-midi sont importantes, elles doivent être un plaisir, essayez de ne pas arriver en retard pour ne pas ajouter des angoisses à sa journée. Le gouter est un moment de détente où vous apprécierez les informations qu’il daignera vous confier…N’oubliez pas, il a désormais son jardin secret à l’école et doit se sentir libre de vous raconter ce qu’il veut.

Ne l’assaillez pas de questions !

Ce changement peut-être l’occasion de lui montrer votre confiance en lui donnant des responsabilités (bien préparées au préalable) , par exemples en lui faisant confiance pour rentrer avec un ami, avoir les clefs de la maison, avoir un portable (de préférence sans accès illimité à internet mais textos illimités) qui le rassurera ou lui permettra de commencer à envoyer des SMS à ses amis (mais n’en profitez pas pour le fliquer !).

Transformez la rentrée en un moment heureux, organisez par exemple un repas spécial après le jour de la rentrée, un gouter ou un diner de fête.

Les phrases et attitudes positives, qui encouragent

Bonne journée et amuse-toi bien !

Plutôt que travaille bien et bon courage !

L’école doit être vécue de préférence comme un moment de plaisir, de jeux, de rencontres, d’échanges.

L’inviter à y trouver ce plaisir c’est mieux que de lui dire qu’il lui faudra du courage.

Le plus important pour moi c’est de te savoir heureux !

L’enfant ne doit pas ressentir la pression de vos attentes, ne placez pas en lui tous vos espoirs ou l’espoir qu’il fasse ce que vous n’avez pas fait.

Fais-le pour toi ! parce qu’apprendre c’est gagner en liberté

Votre enfant doit trouver des motivations pour apprendre. Monnayer ses résultats par des récompenses ce n’est pas forcément l’encourager mais l’inciter à se motiver avec des récompenses matérielles plutôt qu’avec une notion de fierté personnelle ou de sentiment de liberté…

Je t’aime tel que tu es !

Tu n’as pas à nous ressembler, ni à ressembler à qui que ce soit,  tu dois faire ce qu’il te plait de faire.

Tu es toi, avec ta personnalité, et je t’aime comme cela.

Tu peux y arriver ! Essaye !

Quoi que l’on te dise, si tu es motivé, tu as toutes les chances de réussir.

Évitez les idées reçues sur lesquelles il va se construire du style “c’est génétique, tu ne seras pas littéraire ou matheux…

“Avouez-le, si on vous avait poussé et encouragé, si vous aviez eu un enseignement différent vous auriez probablement réussi là où l’on vous a jugé perdu d’avance.

Encouragez-le aussi à essayer de nouvelles activités, à connaître de nouvelles expériences.

“Les portes de l’avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser”

disait Coluche

L’important c’est de participer !

Quelque soient les résultats l’important est d’essayer et de participer.

Fais de ton mieux !

Pour avoir l’esprit tranquille, parce qu’en faisant de son mieux votre enfant n’aura rien à se reprocher, il aura fait son maximum.

“Il ne faut pas penser à l’objectif à atteindre, il faut seulement penser à avancer. C’est ainsi, à force d’avancer, qu’on atteint ou qu’on double ses objectifs sans même s’en apercevoir.” Bernard Werber, écrivain

Il n’y a pas d’erreur, il n’y a que des occasions d’apprendre, de recommencer, de s’améliorer !

Les ratés sont formateurs et nécessaires pour grandir et s’améliorer, lui donner des exemples vous concernant, dédramatiser l’échec. Et surtout, qu’il ne s’inquiète pas du jugement et du regard des autres.

Apprenez la joie de vivre aux enfants plutôt que la pression des résultats, les objectifs et les obligations.
“Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès.” Pierre de Coubertin

Ton professeur fait de son mieux, je lui fais confiance !

Ne mêlez pas votre enfant à des désaccords avec les enseignants, pour apprendre il doit sentir que vous faites confiance à son ou ses enseignants. Prendre rendez-vous pour faire un point si nécessaire en dehors de la présence de votre enfant pour ne pas décrédibiliser son autorité et son enseignement.
“Le secret du bonheur est d’exiger beaucoup de soi et très peu des autres”Albert Guinon, écrivain

Choisis !

Donner à votre enfant des choix à faire, même très tôt, dans le développement de sa vie, instaurera dans son esprit une certaine confiance en lui et en ses capacités de jugement. Lui laisser entendre qu’il a le choix, la liberté de choisir entre plusieurs alternatives, et que vous le soutenez, n’a pas de prix pour lui.

Je t’aime !

Lui apprendre à aimer et à s’aimer n’est pas superflu.

 

 

“La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir,

c’est celle qu’on ne tente pas “

Paul Emile Victor

 

 

 

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui suis-je ?

Catherine, Cat, Cathy…

Les personnes que je croise me demandent …

Qu’est-ce qui m’a amené à ce cheminement personnel,

fait de renoncements, de résilience, d’amour de la liberté d’être, de capacités particulières …

En savoir plus