La solitude, comment la vivre au positif

La solitude, comment la vivre au positif

La solitude, comment la vivre au positif

Faire rimer la solitude, cette compagnie, avec espoir

La solitude peut être vécue comme un nuage, une ombre qui cache de plus en plus le soleil

et vous plonge dans une forme d’obscurité ambiante pesante au début,

mais à laquelle vous pouvez finir par vous habituer,

calquant alors notre vie en fonction de cette “compagnie”.

La solitude ce n’est pas forcément être seul, c’est aussi se sentir isolé, invisible des autres, mal aimé.

On peut aussi ne la ressentir que par période.

Elle peut être sentimentale, familiale, amicale, pas forcément présente tout le temps.

C’est le cas pour une amie qui malgré un métier de contact et de belles amitiés, ressent le poids d’une solitude sentimentale qui lui pèse lourdement, au point d’avoir des difficultés à apprécier le moment présent.

La solitude, s’installe le plus souvent inopinément,  à la suite d’évènements soudains et inattendus comme un accident, une période de convalescence, un ou plusieurs deuils, un déménagement, un changement de situation professionnelle…

Les facteurs communs sont la douleur ressentie, l’abattement, et la perte de repères.

La solitude peut aussi être un choix volontaire et réfléchi, un besoin pour certaines personnes. Ce qui est mon cas, je ne peux vivre sans moments de solitude, ils sont autant facteurs d’équilibre que les moments passés en compagnie ….mais c’est un choix dangereux car il faut en connaître les limites pour ne pas se laisser dominer par le besoin d’être seul en perdant alors le contrôle et la liberté de ce choix.

La solitude est comme un canapé, si on s’y installe, on ne sait pas quand on aura le courage de s’en extirper

Enfin, la solitude peut être une attitude ancrée depuis longtemps, apprise depuis l’enfance, reflet d’un repère ou de valeurs transmises.

Il y a des périodes de l’année où la solitude est bien plus pesante que d’autres, même si le sentiment de solitude ne soit jamais vraiment agréable, surtout quand il semble s’installer, s’éterniser, devenir habitude…. Pendant les périodes des fêtes de fin d’année par exemple et ou encore pendant les périodes des vacances estivales  car le paysage environnant peut devenir subitement désert.

La solitude  peut être aussi bénéfique, agissant comme un électrochoc, synonyme alors de recentrage sur soi, qu’elle est capable de  nous éteindre, nous éloigner de la vie, car les autres et le contact avec les autres reconnaissons-le c’est la vie !

C’est rester et se sentir profondément vivant !

On dit d’ailleurs que les relations avec les autres, les amitiés prolongent l’espérance de vie, c’est dire !

A toutes les personnes vivant dans une solitude pesante, j’aurai envie de dire que cette situation n’est probablement pas une finalité, mais un passage chargé d’enseignements.

La solitude pourrait être un moment de la vie qui  peut nous changer profondément, positivement.

La solitude nous transforme, et le moment venu, si vous ne la laissez pas vous emprisonner, vous saurez reprendre votre liberté et la congédier pour apprécier la vie et la compagnie.

Par la solitude on s’évade, quelquefois et parfois on se retrouve

On peut voir la solitude comme une épreuve, un passage obligé, une expérience qui permet aussi d’apprécier le sens des autres, de la compagnie, des échanges.

Un jour, un évènement, une rencontre vous permettront d’en évaluer tout le sens car sans l’expérience de la solitude cet évènement ou cette rencontre auraient été insignifiants à vos yeux.

Pour mon amie, par exemple, lorsque sa moitié se présentera dans sa vie elle sera prête et saura apprécier toute la valeur de sa compagnie, car elle aura connu des mois de solitude pour aller vers ce changement.

C’est le cas pour une personne de ma famille, très proche, qui s’est enfermée dans une solitude profonde suite à une vie bien douloureuse, pendant de longues années.

Et puis il y a eu ce fameux dimanche, où elle est tombée dans sa cave, elle a dû attendre 4 heures avant d’être secourue et depuis sa vie a changé.

Elle a retrouvé le sens des autres et ne pourrait plus s’en passer, laissant sa solitude sur le sol de la cave car sa volonté de profiter enfin de sa vie était plus forte que tout. 

Mais on pourrait penser qu’elle en est arrivée à ce choix après l’expérience d’une solitude suffisamment intense pour trouver la force de passer à un nouveau chapitre de sa vie….

Et si la solitude était bien plus précieuse que vous ne l’imaginez aujourd’hui….

 

 

 

 

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de commentaire


Laisser une réponse

Your email address will not be published Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

Catherine, Cat, Cathy…

Les personnes que je croise me demandent …

Qu’est-ce qui m’a amené à ce cheminement personnel,

fait de renoncements, de résilience, d’amour de la liberté d’être, de capacités particulières …

En savoir plus