Faire le travail que l’on aime, luxe ou réalité ?

Faire le travail que l’on aime, luxe ou réalité ?

by catherine-anazao, 5 septembre 2017

Faire le travail que l’on aime, luxe ou réalité ?

Est-ce un luxe de nos jours ou une réalité qui s’installe doucement dans notre paysage ?

C’est une option qui permet de donner le meilleur et de s’épanouir par la même occasion. Car n’oublions pas que nous passons une grande partie de notre temps au travail. Elle n’est donc pas négligeable !

S’épanouir dans son travail est une aspiration générale, bien que pour certaines personnes travailler c’est un moyen de subvenir à leurs besoins mais leur essentiel est ailleurs.

Réussir dans la vie ou réussir sa vie ?

Là est toute la subtilité !

Etes-vous formatés pour réussir dans la vie ou pour réussir votre vie ? et la subtilité est de taille.

Quand ils entament leurs études, les étudiants partent avec des objectifs différents, transmis par leur familles :

  1. Avoir une activité qui leur permette de subvenir à leurs besoins,
  2. pouvoir choisir leur activité,
  3. pouvoir exercer une activité qui les rendent heureux et épanouis,
  4. ou l’ensemble de ces objectifs réunis.

Face à la crise économique, aux difficultés pour trouver un emploi stable et durable, les questionnement fusent.

De nouveaux objectifs s’imposent

Comme celui de se sentir avant tout bien et heureux dans sa vie, intérieurement épanoui et équilibré et de placer sa réussite dans son bonheur intérieur. Ou encore, celui d’exprimer sa personnalité, de reconnaître ses talents et potentialités pour les mettre en avant parce que cela permet de respecter sa nature profonde et conduit à son équilibre (donc à son bonheur).

Notre conception du travail est désormais intimement liée à une notion d’enrichissement personnel.

Des concessions

Quand on décide de faire passer son équilibre avant tout et d’exprimer ce pour quoi l’on semble naturellement “fait”, les portes qui déjà n’étaient pas nombreuses, se comptent désormais !

Il est évident que l’on part vers une quête qui a un prix, comme celui de renoncer à un revenu stable parfois, de ne pas gagner sa vie mais d’avoir le sentiment de la réussir autrement, de refuser une vie routinière et rassurante parfois aussi, celui de refuser des emplois parce que l’on refuse de faire semblant…

Ne pas sacrifier son bonheur intérieur et l’expression de sa personnalité pour un revenu régulier ou une autre motivation peut sembler une décision égoïste, pourtant elle n’est pas tournée vers soi seulement mais aussi vers les autres. En effet, elle signifie ne pas faire semblant, être soi-même, être épanoui et agréable, donner confiance aux autres et attirer par sa quiétude intérieure.
Avoir le luxe d’exercer le métier qui nous ressemble ou provoquer cette chance ?

Exercer le métier que l’on aime est une chance qui se provoque et se mérite

Comme l’expliquait récemment Diane Ballonnard dans ce billet http://www.dianeballonadrolland.com/2016/05/10/quelle-chance-tu-as-diane/.

On ne peut pas faire ce choix n’importe quand, n’importe comment car il implique beaucoup de chose et entraine aussi nos proches le plus souvent.

Choisir votre activité pour votre bonheur est possible mais demande réflexion, efforts, organisation, assiduité, honnêteté régulière envers soi-même, connaissance de vos limites, acceptation de la sphère familiale, encouragements de vos proches….parce qu’exercer le métier de son choix mais dans de mauvaises conditions peu aussi devenir source de frustrations…

Une série d’obligations et de concessions, et en cela ce choix peut être un véritable luxe que l’on s’offre, mais la récompense majeure et non négligeable sera de vous sentir bien avec vous-même, parce qu’en total accord avec vos besoins et vos capacités.

Ce choix est une bouffée d’oxygène, il offre une sensation de liberté que l’on ressent entre deux obligations ou concessions…. De plus vous inspirerez confiance aux personnes qui vous croisent, admiration parfois et jalousie aussi quelquefois….

La réalité

…Car malheureusement il reste un grand nombre de personnes qui n’exercent pas le métier de leur rêve, ou qui ne se sentent pas épanouis dans l’orientation qu’ils ont choisi parce que mal conseillés, ou qui exercent leur activité dans des conditions telles qu’ils ne sont plus motivés. Cela se solde forcément par une baisse de motivation et d’efficacité.

Il est dommage de constater que la notion de rentabilité est plus souvent mise en avant que la notion de plaisir dans le travail alors qu’elles sont liées.

Des solutions

Faire le choix de l’épanouissement personnel à tout prix n’est pas toujours possible, alors il est important de se rappeler qu’il ne faut pas réduire son bonheur à son activité et que l’on est une personne de valeur en dehors de son activité !

Chercher le bonheur ailleurs, remettre le travail à sa juste place est vital, la vie professionnelle n’est pas tout.

“Ce qui manque au travail peut se chercher ailleurs”

 

Faire le travail que l’on aime, c’est mieux se connaître, aussi l’analyse de soi est idéale pour vous aider dans cette démarche Mon analyse.

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

Jkreativ

Created By Jegtheme

image-12