Comment Ne plus faire attention au regard des autres

Comment Ne plus faire attention au regard des autres

Comment ne plus faire attention au regard des autres

Êtes-vous trop attentif(ve) au regard des autres ?

Suis-je assez bien coiffé(e) ?

Que vais-je me mettre aujourd’hui ?

Est-ce que j’ai bien fait de choisir ces nouvelles lunettes ?

Ne suis-je pas ridicule avec ces nouvelles chaussures ?

Que vont penser mes voisins si….?

Si je choisis de manger ce plat, on va me trouver trop gourmand(e)…

Vous posez-vous tant de questions au quotidien ?

Vous est-il difficile de choisir en assumant parfaitement vos choix ?

Décidez-vous en fonction de ce que pourraient penser les autres ?

Avez-vous des difficultés à faire les choses (avant tout) pour vous-même ?

Je vous rassure…

Il n’y a rien d’inquiétant au fait que vous réagissiez ainsi,

bien qu’à terme cette conduite pourrait vous faire simplement …

A passer à côté de vous-même.

Cependant, si vous lisez cet article aujourd’hui…

C’est qu’une prise de conscience s’est opérée !

la situation vous inconforte probablement,

elle vous échappe peut-être aussi ?

Vous allez trouver ici le moyen de comprendre l’origine de vos réflexes actuels et disposer d’un ensemble d’astuces pour reprendre la main sur la situation

 

 

Comment devient-on dépendant du regard des autres ?

Illustration des questions Pourquoi Comment, Anazao, Astro-PsychologieAvant toute chose…

Il est important de comprendre que vous n’êtes pas responsable de cette situation.

Vous pouvez déculpabiliser et toute tranquillité car cette habitude n’est pas volontaire,

elle n’est pas de votre faute,

elle est une conséquence à plusieurs origines possibles.

Découvrons ensemble les causes possibles qui ont encouragé l’installation de ces réflexes peu constructifs dans votre vie :

Ce n’est pas une attitude soudaine et inattendue !

Elle s’installe dans vos réflexes et habitudes …

Au fil de votre éducation, de vos rencontres, de vos expériences.

L’enfance est une phase clé dans le développement de ce réflexe

  1. Vous avez pu évoluer avec l’exemple…

Des personnes repères très influencées par le regard des autres ;

2-Les adultes repères de votre enfance ont pu vous pousser à penser que

Votre valeur dépendait de ce que les autres pensaient de vous ;

Si pendant cette période clé de la construction de votre identité …

vous avez été poussé à n’avoir d’estime de vous qu’à travers le jugement des autres,

leur regard va vous intimider,

vous impressionner,

il influencera vos opinions comme vos comportements

et vous passerez votre temps à faire semblant.

Vous vivrez alors avec l’impression …

D’être scruté(e), jugé(e), de n’avoir aucun droit à l’erreur, de devoir toujours répondre aux besoins et aux choix des autres, de devoir vous effacer pour donner la priorité aux autres personnalités, à celles qui ont appris qu’elles ont une valeur propre.

3-Vous avez pu apprendre que …

Tout ce que vous entrepreniez devait satisfaire l’autre ;

4-Vous avez pu grandir au milieu d’adultes exigeants …

Qui passaient leur temps à vous regarder et à vous juger,

et vous avez pu penser que sans leur approbation vous n’aviez pas beaucoup de valeur.

ou encore que l’on vous ait rabaissé avec des remarques du type « t’as pas honte », « t’es trop nul(le) », « t’es vraiment incapable »…

Il est beaucoup plus fréquent d’avoir vécu et de continuer de vivre dans des situations de jugement négatif que l’inverse. Malheureusement.

5-Des évènements, comme un épisode de harcèlement scolaire …

Vous ont traumatisés et laissés penser que l’autre,

vous scrute en permanence avec des intentions négatives.

6-Un certain nombre de croyances sont ainsi devenues vérités …

Et vous ont guidées jusqu’à présent dans votre rapport aux autres.

Ainsi, votre quotidien pourrait ressembler à un tourbillon d’angoisses, une bataille incessante contre vous-mêmes, un questionnement intérieur permanent sur vos attitudes afin d’être toujours à la hauteur des attentes des autres.

De peur d’être rejeté(e), vous n’avez pas osé prétendre ou défendre une opinion contraire.

Dès lors, vous avez voulu sans cesse vous adapter aux autres pour qu’ils vous acceptent et qu’ils soient contents, quitte à vous dire non à vous-mêmes.

 

Les peurs nées de ces évènements

Ces traumatismes, ces exemples auxquels vous vous êtes fié, ont fait naître en vous des peurs qui vous paralysent aujourd’hui :

  1. La peur d’être jugé
  2. La peur d’être rejeté
  3. La peur de ne pas pouvoir être aimé pour vous-même

Pour vous libérer de vos peurs il est alors important de combler :

  1. Le besoin d’être aimé
  2. le besoin d’être accepté pour ce que l’on est, donc le fait d’apprendre à s’accepter soi-même et à s’estimer suffisamment pour ne pas donner à l’autre un pouvoir sur vous-même.

 

Concrètement, comment vous libérer de ces peurs ?

Une phase de bilan

Commencez par repérer toutes les situations pendant lesquelles vous décidez, vous choisissez en fonction des autres et demandez-vous …

Qu’est-ce qui vous pousse à réagir ainsi. Que craignez-vous ?

Si demain vous vous autorisiez à vivre selon vos envies que pourrait-il se passer ?

Est-ce qu’agir en fonction des autres vous est profitable ?

Une question à vous poser…

En faisant la liste des points positifs et des points négatifs associés à votre comportement.

Demandez-vous si cette attitude vous satisfait vraiment ?

Se libérer des problématiques liées aux évènements du  passé

Votre passé, les schémas de votre enfance sont le reflet de l’éducation des « personnes repères » de cette première période de votre vie.

Vous défaire de ce qui ne vous appartient pas et vous fait culpabiliser n’est pas inutile.

Pour cela, il sera peut-être nécessaire de consulter un thérapeute pour estomper les convictions profondément ancrées et déjouer les vieux mécanismes installés.

Mais vous pouvez aussi prendre suffisamment conscience de vos difficultés pour les résoudre par vous-même.

Prenez une feuille et posez-vous pour réfléchir à tout ce qui aurait pu entrainer ces réflexes chez vous.

L’attitude de vos parents, les remarques que vous avez pu entendre, les croyances qui vous ont été transmises, des évènements qui vous ont marqués …

Cessez de donner un pouvoir aux autres sur vous

Un pouvoir aux autres qu’ils n’ont pas le droit d’avoir, celui de déterminer votre valeur.

N’êtes-vous pas en droit et en capacité de la définir vous-même ?

Inutile de penser que vous allez être en capacité de contenter tout le monde, ce n’est que pure illusion.

Faites le simple test de demander un jour à toutes les personnes qui vous entourent un avis sur quelque chose qui vous concerne, une coupe de cheveux, une couleur de vêtements… et vous vous rendrez compte qu’aucune personne ne pense vraiment pareil et que vous faites fausse route en voulant contenter tout le monde car vous ne le pourrez jamais.

Quel bénéfice retirez-vous de vous effacer ainsi ? Si vous n’êtes pas vous-même, qui le sera ?

 

Cessez d’imaginer l’impossible

Plus sérieusement, arrêtez de penser que les gens passent leur temps à vous regarder,  et à vous juger.

Ils ont bien d’autres préoccupations.

La plupart du temps, votre entourage n’est pas en train de penser à vous !

Chacun est bien plus préoccupé par sa propre personne et s’intéresse avant tout à soi-même.

Commencez plutôt à penser comment réussir ce qui a de l’importance pour vous ou comment mieux vivre avec les autres et sentez-vous libre d’exister sans imaginer que vous allez attirer systématiquement l’attention.

Autorisez-vous à vous aimer

La guérison commencera quand vous débuterez la construction d’une belle image de vous-mêmes à vos yeux.

Il faut commencer par vous plaire à vous-même.

Devenez votre meilleur ami !

Demandez-vous toujours si vous risquez de regretter un jour votre attitude.

L’estime de soi est essentielle si vous voulez vous affranchir du jugement des autres. Elle participe à votre bien être personnel.

Prenez du temps pour vous découvrir, pour vous mettre en valeur, pour vous accepter, prenez soin de vous, faites-vous plaisir ! (l’étude de pesonnalité d’Anazao peut vous y aider)

Acceptez  vos petites imperfections

Arrêtez de vouloir être parfait(e) et infaillible.

Nul n’est parfait et c’est ce qui vous singularise.

Sans vos imperfections vous ne seriez pas vous !

Apprenez à vous connaitre, à vous accepter et à vous affirmer tel(le) que vous êtes.

Apprenez à assumer vos choix, à agir sans vous poser de questions mais selon vos idées.

 

 

Relativisez le regard des autres.

Dédramatisez, acceptez que les réactions que vous supposez être celles de votre entourage à votre égard soient finalement une expression de votre imagination, qu’elles dépassent bien souvent la réalité et que la bienveillance pourrait être plus courante que la médisance et la méchanceté que vous imaginez.

Étés-vous doté(e) d’un troisième œil capable de deviner les pensées de vos voisins ? Je ne le crois pas.

Ne perdez-vous pas du temps et de l’énergie à essayer de penser à la place des autres alors qu’il serait bien plus utile de les consacrer à vous-même.

Le temps et la patience sont vos alliés pour répéter régulièrement des exercices d’auto-suggestion qui changeront vos attitudes réflexes quotidiennes.

Vous avez en effet des années de déformation derrière vous et vous allez devoir vous mettre au défi de vous autoriser à être vous-même.

Pratiquez l’auto-suggestion

Formulez régulièrement des affirmations, affichez-les dans des endroits que vous côtoyez régulièrement.

« Je m’aime »
« Je n’ai pas besoin des autres pour choisir »
« Je peux faire des choix pour moi-même»
« Je suis mon/ma meilleur(e) ami(e)»
« Je suis très bien comme je suis»
« Je n’ai pas besoin de plaire à tout le monde mais à moi principalement »
« Les autres ne passent pas leur temps à me regarder, ils ont autre chose à faire »
« Je peux être moi-même sans crainte d’être rejeté(e)»
« Celui qui me juge ou me rejette le fait parce qu’il n’est pas bien avec lui-même»….

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de commentaire


Laisser une réponse

Your email address will not be published Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

Catherine, Cat, Cathy…

Les personnes que je croise me demandent …

Qu’est-ce qui m’a amené à ce cheminement personnel,

fait de renoncements, de résilience, d’amour de la liberté d’être, de capacités particulières …

En savoir plus