Vous n’êtes pas qu’un cerveau !

Vous n’êtes pas qu’un cerveau !

Je suis certaine que comme la majorité des personnes, vous passez votre temps à penser, calculer, organiser, apprendre, transmettre…

Bref, vous faites tourner le moulin à penser autant que faire ce peut.

Laisser vos pensées prendre le contrôle vous est naturel alors pourquoi en serait-il autrement ?

Et puis on vous a appris dès votre plus jeune âge qu’il fallait apprendre, qu’il fallait réfléchir, que tout ce qui comptait finalement c’était sûrement la connaissance.

Mais on a oublié de vous dire que votre cerveau ne serait rien sans cette usine à gaz qui l’héberge, vous savez votre corps ?

Le corps est le temple de l’esprit

Saint Paul

Cette enveloppe sans laquelle il n’y a pas de vie, il n’y a pas d’informations, il n’y a pas de connections…

On ne vous a pas appris combien cette enveloppe est précieuse et mérite toute votre attention. La délaisser, l’ignorer, y emmagasiner vos souffrances c’est y déposer des grains de sables qui risquent un jour de la faire dérailler.

Car elle est tolérante certes mais un certain seuil n’est pas à dépasser et non qu’elle soit rancunière mais elle a pour devoir de vous rappeler à son bon souvenir de temps à autres.

Hier j’étais à l’hôpital et je me suis retrouvée au milieu de souffrances, de corps qui criaient leur envie d’être choyés et considérés. En parallèle, j’étais plongée dans la lecture d’un livre qui n’a de cesse de nous rappeler combien nous avons oublié l’importance de notre corps, de nos ressentis, de cette énergie qui passe, de cette magie qui opère en permanence rien que pour nous sans que nous en ayons conscience.

Tout ceci m’a bousculée au point d’avoir envie de partager avec vous ce rappel à l’importance de celui qui héberge votre âme et sans lequel vous ne seriez pas.

Si vous marchez aujourd’hui, si vous respirez, si vous vous êtes levé(e) sans douleur et sans difficulté, rappelez-vous que cela ne serait pas possible sans votre meilleur allié de chaque jour.

Ne serait-ce que pour lui faire un cadeau, fermez les yeux et essayez de vous connecter à lui quelques secondes en prenant conscience des mouvements intérieurs, des mécanismes permanents, de cette magie qui si elle fonctionne sans encombre doit être protégée et considérée pour ne pas devenir souffrance et contrariétés .

L’important n’est pas la pensée mais d’abord votre corps sans lequel la vie ne serait pas. Il serait dommage d’attendre, d’être en souffrance, de voir vous échapper ce mécanisme parce que vous n’en aurez pas pris soin, pour réaliser combien il est important. Pourquoi avons-nous toujours besoin d’ultimatum pour nous réveiller ? Pourquoi n’apprenons-nous pas à nos enfants l’importance majeure de ce compagnon de route ?

Votre corps n’est pas un accessoire il est tout, il est vous, il est vie et il n’attend que vous pour être.

L’homme doit harmoniser l’esprit et le corps

Hippocrate

 

Si vous aimez, partagez...
  • 2
  •  
  •  
  •  

Pas de commentaire


Laisser une réponse

Your email address will not be published Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

Catherine, Cat, Cathy…

Un blondinet hyperactif né en 1994, une frisouille miracle de la vie née 8 ans après, une moitié impatiente de vivre qui provoque les changements pour le meilleur.  Une enfance originale, aussi joyeuse que douloureuse. Un instinct de survie et une philosophie de vie qui m’ont permis de sortir des plus fortes tempêtes. Une vie de nomade. Une confiance en la vie, cette vie qui m’a offert toutes les capacités pour vous accompagner sur votre propre chemin afin d’être, d’accomplir, de devenir … avec la pêche et le sourire !  En savoir plus