Comment se préparer “au jour d’après” le confinement

Comment se préparer “au jour d’après” le confinement

Toujours sollicités par les médias, par la publicité, par une société qui nous obligeait à être, faire, acheter comme tout le monde !

Depuis quelques semaines, le cadre et la structure de nos vies ont volé en éclat.

La course au ” toujours plus ” s’est arrêtée.

Mais là, insidieusement, elle reprend du pouvoir avec son ” et après “ qu’on nous ressasse depuis plusieurs jours.

Ce ” il est urgent “ d’imaginer, de faire, de penser, d’agir…tambourine dans nos têtes.

A quoi ressemblera “le jour d’après” ?

La réponse est sous vos yeux !

Sans être extra-lucide, je peux vous dire sans hésiter que ce jour sera le reflet de la manière dont vous aurez vécu “l’ ici et maintenant “.

Certaines personnes ont réagi en imaginant quoi faire de ce moment

D’autres ont perdu leurs moyens, habituées aux rituels et aux cadres, cherchant alors des coupables et des conspirations.  ” C’est la faute à qui ” ?

D’autres ont laissé couler au risque de se laisser couler.

Et tout est juste, il n’y a pas d’erreur, chacun a fait de son mieux.

La manière dont vous avez réagi  vous ressemble, elle est juste parce que vous l’avez décidé selon vos moyens, selon votre approche de la vie.

Dans l’idéal on fait quoi ?

Vous êtes la seule personne à savoir ce qui est bon pour vous.

Il n’y a pas de recette miracle.

Si vous vous sentez sollicité(e) de toutes parts, coupez le son et l’image.

Aujourd’hui, Ici et maintenant,  sur quoi avez-vous un pouvoir dans votre vie ?

N’est-il pas urgent d’attendre, d’écouter le silence, d’entendre ce qui est important pour vous ?

Au fait quel jour sommes-nous ? On est Aujourd’hui, on est maintenant.

Se précipiter vers la sortie, c’est se couper de soi.

Se focaliser sur demain c’est gâcher la préciosité de l’instant.

Laissez-vous porter par votre coeur, vous n’avez pas le choix.

Qui sait ce que sera vraiment demain ?

Les effets Tsunami de la communication “et après”

Tout le monde y va de ses critiques, de ses conseils, de ses analyses, de ses vérités.

Il n’y a pas de “et après, il y a surtout un ” Ici et maintenant “.

Car focaliser sur le  “et après” c’est prendre le risque de culpabiliser en se demandant ” Ai-je bien réagi face à la page blanche qui s’est offerte dans votre vie ? “.

” C’est votre vie, ne laissez personne vous faire culpabiliser de la vivre à votre manière car personne n’a vécu votre histoire, personne n’est à votre place “

C’est aussi la voie royale aux inquiétudes et aux  peurs ( comme celles d’être victime de ce qui est décidé par d’autres,

Ou encore de ne pas être à la hauteur, d’être manipulé,  de devoir recommencer comme avant).

” Que vos choix soient le reflet de vos espoirs et non de vos peurs “

disait Mandela.

Et puis NON, STOP aux “ce qu’il faut faire” ou aux  “ce qui est fait par tout le monde, tout le monde le fait”.

L’attitude que vous adoptez aujourd’hui est garante de la manière dont vous allez en sortir.

Ne devenons pas ce que nous détestons.

 

Pour aller plus loin…les questions utiles à cette traversée

Accueillir avec confiance une difficulté, c’est déjà la faciliter.

” Subir ou saisir le moment ? “

Ce que vous ne pouvez pas changer, ne vous y épuisez pas, ça ne sert à rien, c’est une perte d’énergie.

“Sur quoi ai-je une influence, un pouvoir ?

Sachez que vos pensées sont votre réalité. Votre cerveau ne fait pas la différence entre ce que vous ne voulez plus et ce que vous voulez, alors préférez vous fixer sur ce que vous voulez. Utilisez le “Je”, le présent et projetez-vous sur des souhaits réalistes.

” Qu’est-ce que je ne veux plus certes, mais surtout qu’est-ce que je veux désormais ? “

” Si je ne devais choisir qu’une chose, ce serait laquelle ? “

Imaginez votre vie si cette situation idéale existait déjà pour vous, créez-vous le film de cette vie et autorisez-vous à croire que tout est possible.

 

Évitez autant que possible toutes ces sources d’informations qui tirent votre moral vers le bas et préférez leur ouvrir un espace-temps limité dans votre journée pour vous offrir des moments de rire devant une comédie ou un sketch.

 

Accueillez les choses comme un cadeau, elles sont toutes à leur place (les émotions, les évènements…).

” Que me manque t-il le plus dans ce moment ? “

” En quoi le confinement répond-il à mes besoins, à mes demandes ? “

J’entendais une personne expliquer que dans un supermarché aux rayons vides on a le choix de se désespérer et de se plaindre ou au contraire de s’amuser de ce que l’on peut faire avec ce que l’on trouve. C’est le choix d’un mode de vie !

“Avec quoi aimerais-je sortir de ce moment ? “

Dites vous que le monde a besoin de vous, tout le monde est important, nous faisons tous partie du même puzzle de la vie, alors prenez votre place, vivez pleinement votre vie, à votre façon ” ici et maintenant “.

 

 

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires


    • catherine-anazao
      Répondre effacer une réponse
    • mai 4, 2020

    Avec plaisir Françoise

    • Françoise Caroff
      Répondre effacer une réponse
    • avril 29, 2020

    Merci Catherine

Laisser une réponse

Your email address will not be published Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

Catherine, Cat, Cathy…

Les personnes que je croise me demandent …

Qu’est-ce qui m’a amené à ce cheminement personnel,

fait de renoncements, de résilience, d’amour de la liberté d’être, de capacités particulières …

En savoir plus