Comment surmonter vos peurs du déconfinement

Comment surmonter vos peurs du déconfinement

Accepter que vos nouvelles habitudes vont à nouveau être bousculées, c’est compliqué, c’est difficile !

Aussi, il n’est pas si mal de rester dans cette bulle actuelle où tous les paramètres vous sont connus.

Le dé-confinement est une perspective anxiogène. Même pour les plus confiants, la peur est là.

Et c’est normal, c’est un réflexe naturel.

La peur apparait systématiquement et pour votre bien face à toute situation que vous pensez ne pas pouvoir contrôler.

Parlons de vos peurs

La peur est votre alliée jusqu’à une certaine mesure.

Imaginez votre vie sans peur ? Vous seriez capable des pires folies, comme celle de vous mettre en danger sans vous en rendre compte !

C’est un réflexe qui a pour objectif de vous faire prendre des mesures pour vous mettre en sécurité, de vous conduire à la prudence.

La peur n’évite pas le danger mais elle vous le signale pour que vous puissiez vous préparer à l’affronter.

Elle est donc légitime et utile jusqu’à un certain seuil.

” Celui qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu’il craint “

Michel de Montaigne

Les dangers de rester bloqué sur vos peurs

Peur de la contamination, de l’inconnu, peur d’une vie qui ne sera plus jamais comme avant, peur de la maladie, peur des autres, peur de ne pas savoir vous adapter, peur de la vie d’après, peur de la mort.

Ruminer en boucle sur vos peurs, c’est vivre sous un ciel gris coloré par une imagination galopante, par vos inquiétudes, par une profonde angoisse, jusqu’à ne plus pouvoir rien contrôler et jusqu’à vous épuiser physiquement.

La fonction de la peur (vous mettre en sécurité, vous conduire à la prudence) va alors bien au delà de son utilité première.

Être en proie à vos peurs, c’est réagir avec affolement, méfiance, agressivité, excès, colère, impulsivité, sous le feu des jugements, avec manque de lucidité et de discernement.

C’est rester paralysé parfois.

C’est devenir la proie facile de toute personne qui va chercher à vous faire croire qu’il détient la vérité ou la solution miracle en appuyant sur vos peurs.

A l’excès, votre peur a des conséquences sur votre vie, sur vos dépenses, sur vos choix, sur votre santé, sur votre capacité de raisonnement et de discernement. Votre peur rapporte aussi à d’autres.

Pour votre cerveau cela ne demande aucun effort de céder à vos peurs, il choisit donc plus facilement cette option.

Sortir du marasme pessimiste demande des efforts mais au final chacun a tout à y gagner

” Le courage consiste à dominer sa peur, pas à ne pas avoir peur “

Choisir la voie de l’équilibre et de la liberté

Ce que vous pensez ne pas contrôler, l’est bien plus que vous ne le pensez…

80 % de vos peurs ne se réalisent jamais. Regardez dans le passé, tout ce qui vous a fait peur s’est-il réalisé ? Rappelez-vous une situation précise.

Le risque que ce que vous craignez  se réalise est-il vraiment réel ?

Pourquoi vous en faire à l’avance pour quelque chose dont vous n’avez aucune certitude ?

Acceptez vos peurs

Dites-vous :  “ok, je ressens quelque chose qui me dépasse. Cette émotion qui me bouscule est là pour mon bien”

Vos peurs perdront ainsi de leur impact

Nommez-les et listez-les par écrit, c’est libératoire !

Comprendre vos peurs

Quand une peur s’installe, elle vous demande de répondre à un besoin, de combler un manque.

Pour chacune de vos peurs, quel est ce besoin ? (le besoin de sécurité, de reconnaissance, de construire un futur agréable, de profiter de la vie …)

Que m’invite t-elle à être ou à faire ?

Que pouvez-vous faire pour vous rassurer ?

Vous avez peur de la contamination ? Très bien, alors respectez les normes de sécurité et de protection autant que vous le pouvez.

Vous avez peur de retourner travailler ? Exprimez vos peurs à votre hiérarchie et demandez ce que l’on a prévu pour vous rassurer et vous protéger.

Vous avez peur de vous retrouver au milieu des autres ? Posez vos limites, respectez les distances et sachez rappeler à ceux qui ne le font pas que c’est leur choix mais qu’il ne doit engager qu’eux, pas vous.

Le courage consiste à dominer sa peur, à se protéger, à se rassurer, non pas à la nier.

Vous l’aurez compris, pour chacune de vos peurs il s’agit de faire de votre mieux selon votre situation, selon vos moyens.

Demandez-vous “Quel est mon choix ici et maintenant, comment puis-je agir pour me rassurer, quelle est l’action qui est de ma responsabilité et à ma portée ?”

Quoi qu’il se passe, vous aurez réagi et c’est déjà beaucoup.

” La seule chose dont nous devons avoir peur, c’est la peur elle-même “

Franklin D. Roosevelt

 

L’autre voie possible

La peur est toujours plus présente dans nos vies, dans nos sociétés.  Et pour cause (au delà de son utilité première et dans l’excès)  elle rapporte !

Je vous propose d’y réfléchir et de vous demander si vous pourriez  lui préférer la confiance en la vie et l’amour de la vie ?

Après tout, si vous deviez lister toutes les choses que vous avez surmonté, vous ne feriez qu’appuyer ce choix.

Croyez-vous qu’un médecin pourrait exercer s’il était paralysé par la peur ? Il est en général porté par la confiance en la vie et aux pouvoirs du corps humain et fort heureusement.

Transformez les “c’est difficile”, les “c’est compliqué” en “Qu’est-ce qui est possible ?”

Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur, si vous étiez confiant ?

Et si le déconfinement était cette opportunité à votre portée ?

Relevez le pari de l’envisager de manière positive, comme la chance de vous poser les bonnes questions, de vous écouter, de réaliser des projets.

Eloignez-vous des messages pessimistes, des personnes pessimistes,  pour leur préférer les sources d’optimisme réalistes.

Se fixer des projets c’est d’ailleurs faire comprendre à votre cerveau que la situation n’est que passagère !

Savez-vous que vous avez le pouvoir dans votre vie sur vos choix, vos comportements et votre interprétation des choses ?

La voie du coeur ou celle du mental ?

Laquelle allez-vous écouter ? Chacune vous conduit à des vies différentes

Tout va bien se passer, confiance, en avant, je fais de mon mieux !

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de commentaire


Laisser une réponse

Your email address will not be published Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

Catherine, Cat, Cathy…

Les personnes que je croise me demandent …

Qu’est-ce qui m’a amené à ce cheminement personnel,

fait de renoncements, de résilience, d’amour de la liberté d’être, de capacités particulières …

En savoir plus