Pourquoi je ne sais pas dire “je t’aime”

Pourquoi je ne sais pas dire “je t’aime”

Inutile de culpabiliser si vous avez tant de difficultés à dire “je t’aime”, il y a des raisons qui vous échappent mais plus pour longtemps !…

Car vous allez comprendre ici l’origine de vos blocages.

Et comprendre, c’est le début du changement.

Pourquoi dire je t’aime est parfois si compliqué ?

Il y a ceux qui prononcent “Je t’aime” naturellement –

D’autres qui le disent à tout va au point que cela en perde sa saveur  –

Et enfin il y a les peureux, les perplexes, les déçus, les non formatés, qui ne s’aventurent que très rarement sur ce terrain.

Vous vous reconnaissez ?

Vous souvenez-vous d’avoir pu exprimer ces mots un jour ?

Quel est votre plus lointain souvenir ?

C’était à quelle occasion, comment cela s’est passé et que ressentez-vous en vous rappelant ce souvenir ?

“Cher passé, merci pour les leçons

Cher présent, je suis prêt(e) ! “

1-Une transmission

Je t’aime, 3 mots seulement et pourtant…

Savoir dire “je t’aime” et le montrer est avant tout une histoire de transmission.

Le contexte affectif de votre enfance a joué un rôle primordial dans l’expression de ces mots.

Les occasions ne manquent pas de nous inciter à exprimer ces mots quand nous sommes enfant (par exemples lors de la fête des mères, la fête des pères, la fête des grands-mère), n’est-ce pas ?

Mais les adultes qui vous entouraient savaient-il recevoir vos “je t’aime” ?

Pensez-vous avoir intégré ces mots comme naturels ou au contraire source de complications ou de risques ?

Comment les adultes repères de votre enfance recevaient vos “je t’aime” ?

Dire “Je t’aime ” leur était-il simple, habituel, banal ou au contraire caché voire impossible ?

Se disaient-ils “je t’aime”  trop souvent, au moment inapproprié, jamais par peur des conséquences ou à cause de fausses croyances (par exemple celle que ça ne se fait pas) ?

Avez-vous des souvenirs des mots d’affection qu’ils partageaient ?

Comment voulez-vous prononcer ces mots spontanément s’ils sont désormais chargés d’inquiétudes, de mauvais souvenirs, d’interdits ?

” Ne pers pas ton temps à comprendre d’où vient la flèche, à analyser qui l’a lancée, retire-là !”

Bouddha

 

2-Quand vos peurs bloquent vos “Je t’aime”

Que risquez-vous à dire “je t’aime” ?

Que pourrait-il se passer si vous osiez ?

Ne pas oser le dire vous rend-il heureux(se), vous protège t-il vraiment de tout ?

Vous pourriez avoir peur…

-De ce que vos sentiments pourraient entrainer ;

– De revivre une situation passée, un traumatisme, un rejet par exemple, un jugement négatif, une prise de contrôle ;

-De voir les schémas des générations passées se reproduisent…

– De montrer l’amour que vous ressentez à l’autre ;

-De faire confiance à l’autre ;

-De la réaction de l’autre, qu’il fuit ou qu’il change ;

– Que ce ne soit pas réciproque ;

– de perdre le contrôle en laissant vos sentiments s’exprimer ;

-D’être vulnérable, de se mettre à nu devant l’autre, de laisser tomber votre armure ;

” Le plus grand mur que vous devez grimper est celui que vous avez construit dans votre esprit”

 

3-Quand vos croyances vous incitent à rester dans votre zone de confort

Dire “je t’aime” c’est, cela signifie….?

Complétez cette phrase par toutes vos vérités sur le sujet et demandez-vous si vous avez raison de les croire ?

Ne pourrait-il pas en être autrement ?

Est-ce que ces vérités pourraient être un prétexte pour ne pas sortir de ma zone de confort ?

Est-ce l’illusion que je laisse m’éblouir pour ne pas chercher à voir la réalité ?

Vos croyances sont des phrases, des jugements, des affirmations que vous avez perçues enfant comme étant des vérités absolues et qui vous guident à l’age adulte.

En ce qui concerne le fait de dire “je t’aime elles peuvent être par exemple :

– Je suis pudique, et quand on est pudique ces mots ne se prononcent pas ;

– Un homme ne montre pas ses sentiments, ce n’est pas viril ;t

– Montrer ses sentiments à un homme c’est lui laisser le contrôle sur soi

– Dire à l’autre qu’on l’aime c’est perdre le contrôle, c’est lui donner tout pouvoir sur soi ;

-Dire “je t’aime” c’est vivre un amour inconditionnel ;

– C’est l’autre qui doit le dire en premier ;

– Il faut le dire au bon moment, dans un cadre précis ;…

” Quand on dit “je t’aime”, c’est comme si l’on pouvait dire “je m’aime” dans la relation avec toi “

Isabelle Filliozat

 

4-S’aimer suffisamment pour pouvoir aimer l’autre

Pour aimer l’autre, et le lui dire, il faudrait donc s’aimer soi-même.

Pour pouvoir prononcer “je t’aime” il faut commencer par accepter de  recevoir ces mots et vous sentir légitime à le faire.

Est-ce que je m’aime suffisamment (sur une échelle de 1 à 10 ?) ?

Est-ce que je pense mériter moi-même ces mots ?

Suis-je capable de ma dire “Je t’aime” en me regardant dans un miroir ?

Ai-je autant de difficultés à prononcer ces mots qu’à les recevoir ?

Augmenter votre estime de soi, apprendre à vous aimer est essentiel pour savoir dire “je t’aime”.

” Tant que tu ne décide pas, c’est la vie qui décide pour toi”

Maintenant que vous avez identifié les raisons de vos difficultés vous aimeriez changer et savoir dire “je t’aime”?

Il n’y a qu’un clic à faire ….

A suivre : Apprendre à dire “Je t’aime”

 

Pas de commentaire


Laisser une réponse

Your email address will not be published Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui suis-je ?

Catherine, Cat, Cathy…

Les personnes que je croise me demandent …

Qu’est-ce qui m’a amené à ce cheminement personnel,

fait de renoncements, de résilience, d’amour de la liberté d’être, de capacités particulières …

En savoir plus