Choisir le métier de toute une vie à 15 ans n’a pas de sens !

Choisir le métier de toute une vie à 15 ans n’a pas de sens !

Le système scolaire français est ainsi fait, en fin de troisième il faut déjà décider de son orientation. On considère qu’une petite immersion d’une semaine en milieu professionnel est suffisante pour y parvenir.

Est-ce bien raisonnable de continuer à demander à nos ados de faire ce choix ?

Autrefois, dès la troisième, on envoyait systématiquement en filière professionnelle les enfants en difficulté. Fort heureusement, certains enseignants ont intégré le fait qu’un enfant a tout intérêt à poursuivre ses études classiques malgré ses difficultés car il peut révéler le meilleur avec le temps. Il arrive encore malgré tout que l’on se fie aux appréciations de professeurs qui découragent les élèves de suivre l’enseignement classique à cause de leurs résultats. L’avis d’un enseignant peut être important mais parfois imparfait, ce que ressent l’élève est à considérer avec attention. Et si cet élève rencontrait finalement l’enseignant qui provoque un vrai déclic, s’épanouissait et réussissait ? L’envie, la motivation ne sont-elles pas des atouts pour réussir ?

Mais comment demander à un jeune de 15 ans de définir l’activité de toute sa vie dans une société en pleine mutation ?

Ne pas tenir compte de cette réalité, c’est envoyer cet ado droit dans le mur.
L’époque où l’on pouvait occuper la même activité toute une vie est bien révolue.
Le chômage, les burn out, des conditions de travail difficiles, la pression, une lassitude… sont autant de raisons qui poussent les personnes à se remettre en question et à changer plusieurs fois de vie professionnelle.
Aujourd’hui il n’est pas rare de faire plusieurs petits boulots, de refaire des formations, d’offrir ses services dans une spécialité en plus de son activité, de faire du bénévolat…

Faire ce que l’on aime pour ne pas être forcé d’aimer ce que l’on obtient

Prendre les devants

Le système scolaire français reste ce qu’il est et ne permet pas encore d’ajuster ce passage de la troisième, aussi, rien ne vous empêche de prendre les devants.
Commencez par définir les potentiels de vos enfants, par comprendre l’essentiel de leur personnalité avec l’aide de professionnels de l’orientation, par dédramatiser ce choix en leur expliquant que leur vie sera faite d’une multitude de changements et que l’essentiel sera pour eux de bien maitriser ce qu’ils sont et ce qu’ils ont à offrir.

Prendre conscience

Autant que faire se peut, évitez de projeter vos rêves sur l’avenir de nos enfants, de vouloir qu’ils fassent ce que vous n’avez pas réussi à faire, respectez leur personnalité et leur chemin de vie.

Une nouvelle réalité professionnelle

Les jeunes manquent d’expérience, n’hésitez pas à les pousser à pratiquer un petit boulot pendant leurs vacances car toute expérience est enrichissante et va les aider à devenir les adulte de demain, leur révéler parfois une vocation.
Il est important d’armer vos enfants pour cette nouvelle réalité professionnelle afin qu’ils soient riches d’expériences, d’optimisme, d’idées, de savoirs et de savoir-faire, de talents, d’envies.

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun commentaire, pour le moment.



Laisser une réponse



Le Blog d'anazao, le blog qui positive !

Ce blog est le partage d’expériences vécues par une hypersensible optimiste.

Ce blog est une boite à astuces pour les personnes qui aiment percevoir un sens en chaque chose de la vie.

Ce blog est l’occasion d’y croire, de réagir, de garder le sourire,  de prendre confiance, de prendre conscience et de comprendre.

Vous lirez ici des mots animés par l’envie de vous rappeler que vous êtes unique par votre personnalité et que le sens de la vie c’est peut-être de ne jamais mettre de côté ce cadeau de la vie qui fait votre  différence !

365 jours de bonheur

 

Le cahier pratique du blog d’Anazao

 

Anazao conseils Mentions légales