Je ne sais pas dire “Je t’aime”

Je t’aime, 3 mots seulement et pourtant…

Dire “Je t’aime” à sa famille, à ses parents, à son ami(e), à sa moitié, quelques soient la personne et les circonstances, pour certains ce n’est pas chose simple. C’est une difficulté qui ne laisse personne indifférent et qui fait souffrir celui et celle qui ne sait pas lâcher ces mots autant que son entourage.

Pourquoi dire « je t’aime » est parfois si compliqué et comment réussir à l’exprimer ?

Il y a ceux qui prononcent “Je t’aime” sans complexe, d’autres qui les disent à tout va au point qu’ils en perdent leur saveur (comme cette jeune femme que j’ai entendu dernièrement terminer une conversation par un “Allez, je t’aime, à plus tard” comme elle aurait dit “passe-moi le sel !). Et enfin il y a les peureux, les perplexes, les déçus, les non formatés, qui ne s’aventurent que très rarement sur ce terrain. Vous vous reconnaissez ?

Si ces mots restent coincés au fond de vous, si vous n’arrivez pas non plus à les recevoir, ce qui va suivre va vous aider à comprendre et à changer la donne !

Pourquoi avoir tant de mal à prononcer ces 3 mots magiques ?

Vous le pensez très fort, vous avez envie de le crier mais rien à faire, aucun son ne sort de votre bouche ? Avouer votre affection ne vous est pas naturel alors que cela devrait se faire spontanément et avec plaisir ?

Et pourtant enfant,  les occasions ne manquent pas de nous inciter à exprimer notre amour à nos parents (par exemples lors de la fête des mères, la fête des pères, la fête des grands-mère). Alors à quoi attribuer ce changement d’aptitude à l’age adulte ?

Ces mots sont bloqués, et les raisons possibles de ce blocage sont multiples sans que la situation ne soit pour autant définitive !

Une histoire de mimétisme

N’auriez-vous pas obéit à ce que les adultes repères de votre enfant attendaient de vous finalement ? Dire “je t’aime” et le montrer est avant tout une histoire d’éducation, le contexte affectif de l’enfance joue un rôle primordial dans l’expression des sentiments. C’est naturellement que vous ne saurez exprimer vos sentiments par la parole si les adultes repères de votre enfance en ont été incapables, et s’ils prouvaient leur amour par des actes plutôt que par des mots il en sera de même pour vous.

Avez-vous entendu des mots d’amour enfant, de la par des repères adultes de votre enfance ?

Quand l’expression des sentiments est devenue un sujet caché, tabou, ou encore quand on a intégré qu’il valait mieux prouver ses sentiments plutôt que des les exprimer…Il est difficile de trouver soi-même le mode d’emploi de l’expression des sentiments !

Mais ces adultes repères ont probablement fait ce qu’ils pouvaient avec ce qu’ils avaient et il appartient désormais à l’adulte que vous êtes de l’accepter et de comprendre comment changer la donne. Si vous lisez ces lignes aujourd’hui d’ailleurs c’est que vous avez pris conscience d’un manque réel et vous avez compris que cette situation ne vous épanouie pas du tout. Vous avez donc fait le premier pas vers le changement !

 

Une mauvaise estime de soi

Quand l’on dit “je t’aime”, c’est comme si l’on pouvait dire “je m’aime” dans la relation avec toi » Isabelle Filliozat

Pour aimer l’autre, et le lui dire, il faut s’aimer soi-même. Manqueriez-vous d’estime de vous-même ? Comment pourriez-vous dire “je t’aime” à l’autre si vous pensez vous-même ne pas mériter ces mots ?

Auriez-vous autant de difficultés à prononcer ces mots qu’à les recevoir ?

Pour pouvoir prononcer ces mots il faut commencer par accepter de les recevoir et vous sentir légitime à le faire.

Augmenter votre estime de soi est donc le premier pas à faire, apprendre à vous aimer est essentiel pour dépasser ce blocage.

Des peurs et des fausses croyances

Votre inconscient a mis en place une multitude de comportements évitants pour vous protéger de situations qui pourraient vous fragilier. Ainsi, vos peurs inconscientes mais légitimes ont pris le plein pouvoir et bloquent ces 3 mots magiques.

– La peur de montrer l’amour que vous ressentez à l’autre ;

– la peur que l’autre ne soit pas prêt à recevoir votre amour et qu’il fuit ou change ;

– La peur que ce ne soit pas réciproque ;

– La peur de ne plus contrôler vos sentiments, de perdre ce contrôle qui vous semble essentiel ;

– La peur de revivre une situation passée, un traumatisme, un rejet par exemple, un jugement négatif, une prise de contrôle ;

-La peur de ce que ces sentiments pourraient entrainer ;

-La peur de faire confiance à l’autre ;

-La peur d’être vulnérable, de se mettre à nu devant l’autre, de laisser tomber votre armure ;

-La peur du sens des mots, c’est quoi aimer finalement ? cela m’engage à quoi ?

-La peur de voir les schémas des générations passées se reproduirent…

Pour une multitude de fausses croyances ?

Savez-vous comme vos pensées peuvent vous contrôler parfois ? Comme vous pouvez vous en remettre à de fausses certitudes issues le plus souvent de votre enfance ?…par exemples :

– Je suis pudique, et quand on est pudique ces mots ne se prononcent pas ;

– Un homme ne montre pas ses sentiments, ce n’est pas viril ;t

– Montrer ses sentiments à un homme c’est lui laisser le contrôle sur soi

– Dire à l’autre qu’on l’aime c’est perdre le contrôle, c’est lui donner tout pouvoir sur soi ;

-Dire “je t’aime” c’est vivre un amour inconditionnel ;

– C’est l’autre qui doit le dire en premier ;

– Il faut le dire au bon moment, dans un cadre précis ;…

Comment se laisser aller à les prononcer ces 3 mots chargés de sens ?

Commencez par lâcher-prise et acceptez que ce n’est pas grave en soi et que croyez sincèrement au fond de vous que vous pouvez changer la donne.

Demandez-vous ce que votre enfant intérieur a vécu, entendu, pour mieux comprendre votre mode de fonctionnement d’aujourd’hui. Vos peurs peuvent remonter à une inquiétude née d’un traumatisme ancien, comme le fait que vous avez pu exprimer vos sentiments et que la réaction des adultes repères de votre enfance vous a déçue ou inquiétée.

Allez voir cet enfant intérieur, que pourrait lui dire l’adulte que vous êtes devenu pour le consoler et pour le rassurer ? Vous pouvez lui écrire car les mots ont un effet magique.

Demandez-vous pourquoi cette situation ne vous convient pas ? Imaginez que vous prononcez ces mots, quelle serait alors la situation idéale à vos yeux ? Repérez vos besoins, vos attentes.

N’attendez rien de l’autre car attendre c’est donner le pouvoir à l’autre et prendre le risque d’être déçu(e). Dire “Je t’aime” c’est avant tout le faire pour soi, sincèrement, parce que naturellement on a envie de dévoiler ses sentiments à l’autre. Ce qu’il fera de ces mots est son histoire, vous aurez été sincère envers vous-même et envers lui et c’est l’essentiel.

Cessez d’imaginer le pire et repérez toutes vos peurs, toutes ces croyances qui vous bloquent en les notant sur un petit carnet. Mettez chacune d’elles à la forme positive.

Prenez l’habitude de vous dire « je t’aime », commencez par vous offrir ce que vous avez tant besoin de recevoir et vous ne placerez plus aucune attente en l’autre. Être bien avec soi permet de ne pas attendre de l’autre quoi que ce soit et donc de vire pleinement la relation dans le partage.

Montrez l’exemple ! A vos enfants, à votre famille, à votre moitié en disant ce que vous avez envie d’entendre ! En plus, dire régulièrement à quelqu’un « je t’aime » renforce l’estime de soi, vous vous sentirez davantage exister pour l’autre et cela vous aidera à reconnaitre plus facilement votre valeur.

Avant de prononcez ces mots, exprimez vos sentiments en partageant ce qui vient naturellement avec l’autre.

Tu m’aimes ?

Demander à l’autre s’il vous aime c’est avoir besoin de son amour, c’est être dans l’attente. Ce n’est donc pas idéal. S’il ne vous le dit cela ne veut pas dire qu’il ne vous aime pas !

Par contre, attendre de lui qu’il vous le dise est la preuve d’une faille dans votre estime de soi, alors au lieu de le lui demander, demandez-vous “est-ce que je m’aime” ?

Parce que vous êtes une personne de valeurs qui mérite de s’aimer, le savez-vous ?

Ne donnez pas cette responsabilité à l’autre, vous lui donner un pouvoir sur vous et la relation manquera d’équilibre.

 

Chacun son truc

Comprenez que nous sommes tous différents et avons notre manière personnelle de dire ou de montrer nos sentiments. Il ne faut donc pas s’arrêter aux mots, s’en offusquer, ou encore s’imaginer  des choses derrière l’absence des mots…

Il parait que ceux qui expriment plus volontiers leurs sentiments se portent bien mieux que la plupart des gens !

Car l’amour est contagieux  et prolonge la vie car les personnes qui n’en sont pas avares mènent une vie sociale bien plus enrichissante et épanouie que ceux qui se privent de le diffuser.

 

 

 

 

 

Si vous aimez, partagez...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun commentaire, pour le moment.



Comments are closed.

Le Blog d'anazao, le blog qui positive !

Ce blog est le partage d’expériences vécues par une hypersensible optimiste.

Ce blog est une boite à astuces pour les personnes qui aiment percevoir un sens en chaque chose de la vie.

Ce blog est l’occasion d’y croire, de réagir, de garder le sourire,  de prendre confiance, de prendre conscience et de comprendre.

Vous lirez ici des mots animés par l’envie de vous rappeler que vous êtes unique par votre personnalité et que le sens de la vie c’est peut-être de ne jamais mettre de côté ce cadeau de la vie qui fait votre  différence !

365 jours de bonheur

 

Le cahier pratique du blog d’Anazao

 

Anazao conseils Mentions légales