La peur du manque vous dirigerait-elle ?

La peur du manque vous dirigerait-elle ?

 

Quel mauvais choix la peur du manque vous a-t-elle déjà fait faire ?

Si vous répondez par l’affirmative à l’une de ces situations, vous êtes concerné(e) par la peur du manque.

Vous accumulez la nourriture dans vos placards ;

Vous accumulez les objets de toute sorte chez vous, vous ne savez pas vivre dans des espaces vides d’objets ;

Vous passez votre temps à chiner, à acheter sur les marchés, les puces, et au final à accumuler des soit disant bonnes affaires ;

Vous avez tendance à faire des réserves dans votre corps ;

Vous économisez à l’excès ;

Vous courez après la moindre économie ;

Vous passez votre temps à chercher les meilleurs prix, vous regardez sans cesse les prix ;

Vous achetez plus facilement les produits en solde ;

Vous  acceptez une situation qui ne vous convient pas par peur de perdre un emploi, des clients, une entreprise, la personne que vous aimez, vos amis ;

Vous faites l’inverse de ce qu’il faudrait faire pour changer votre situation ;

Vous avez peur de faire vos comptes, vous avez peur de chaque fin de mois, de découvrir votre situation bancaire ;

Vous avez dans votre placard plus de vêtements que de vêtements que vous portez avec plaisir ;

Vous avez peur de voir votre situation professionnelle changer ou celle de votre conjoint changer ;

Vous conservez votre emploi uniquement pour votre salaire ;

Vous avez peur des changements soudains dans votre situation ;

Vous êtes souvent victime de personnes qui vous arnaquent ;

Vous  avez développé la mesquinerie ;

Vous vous retenez de donner ou vous calculez tout ce que vous donnez, tout ce que vous recevez ;

Vous accumulez les biens immobilier ;

Vous accumulez les diplômes ou les connaissances ;

Vous êtes excessivement jaloux(se) ;

Vous vivez plusieurs relations sentimentales en même temps…

Tout ça pour ça…

Si vous êtes honnête, reconnaissez que les résultats obtenus par votre comportement sont le plus souvent à l’opposé de vos attentes. Par exemples :

Vous ne profitez pas de vos biens, vous en êtes esclaves tellement vous avez accumulé ;

Vous finissez par devoir jeter des denrées alimentaires ;

Votre moitié est partie tellement vous l’avez soupçonnée à tort ;

Vous passez votre temps à trier, ranger, étouffer ;

Vous savez beaucoup de choses mais jamais de manière approfondie ;

Vous ne profitez pas de cet article en solde car ce n’était pas celui qui vous plaisait vraiment ;

Au lieu d’avoir économisé de l’argent ou d’en avoir gagné vous en avez perdu car c’est ce qu’il se passe le plus souvent quand on cherche à économiser sur tout ;

A force d’avoir peur de manquer et de ne pas donner ou de négocier pour tout, vous avez fini par manquer ou perdre de l’argent ;

Vous avez préféré mettre votre énergie à comprendre comment économiser au lieu de chercher comment gagner plus d’argent ;

La peur du manque vous a fait manquer combien d’occasion, passé à côté de combien de rêves, renoncé à combien de choses ?

Vous libérer de la peur de manque en 4 étapes

1-Chercher l’origine de cette peur. Toute peur que l’on vit est liée à une expérience désagréable que vous craignez de revivre ou à une situation que vous appréhendez. Demandez-vous ce que le fait de manquer pourrait entrainer ? Si vous avez peur de manquer d’argent, qu’est-ce que cela pourrait entrainer ou a pu entrainer ?

2- Vous résonner, comprendre que vous êtes contre productif en vous laissant guider par cette peur.

Plus vous appréhendez, plus la peur guide vos faits et gestes, plus vous attirez à vous cette situation tant redoutée.

3-Ne donnez plus le pouvoir au fait de ne pas manquer sur votre équilibre. Ne vous placez plus en victime de la situation mais en personne responsable qui sait comment faire face et faire les bons choix.

4- Placez-vous dans un état d’esprit positif

Les phrases positives à vous répéter pour vous résonner :

Je n’ai pas besoin d’avoir mais juste d’être moi-même simplement pour aller bien dans ma vie. En étant moi-même je ne manquerai de rien.

Quoi que je fasse ou que je décide tout sera là puisque le simple fait d’être bien avec moi-même est suffisant à mon équilibre.

Si je n’ai jamais manqué de toit, de nourriture, de vêtements dans ma vie, je peux me rassurer car je ne suis par venu(e) expérimenter l’expérience du manque dans cette vie mais d’autres choses.

A chaque dépense je place la confiance, le bonheur de partager et de faire circuler les biens.

Partager et donner c’est recevoir

La générosité active l’abondance

Si vous fixez votre attention sur la pauvreté, le manque, la solitude, la saleté, la médiocrité, les difficultés, les problèmes du monde, votre esprit prend la forme de toutes ces choses, selon la loi qui veut que vous expérimentiez ce à quoi vous prêtez attention

Dr joseph Murphy

 

 

Si vous aimez, partagez...
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun commentaire, pour le moment.



Laisser une réponse



Le Blog d'anazao, le blog qui positive !

Ce blog est le partage d’expériences vécues par une hypersensible optimiste.

Ce blog est une boite à astuces pour les personnes qui aiment percevoir un sens en chaque chose de la vie.

Ce blog est l’occasion d’y croire, de réagir, de garder le sourire,  de prendre confiance, de prendre conscience et de comprendre.

Vous lirez ici des mots animés par l’envie de vous rappeler que vous êtes unique par votre personnalité et que le sens de la vie c’est peut-être de ne jamais mettre de côté ce cadeau de la vie qui fait votre  différence !

365 jours de bonheur

 

Le cahier pratique du blog d’Anazao

 

Anazao conseils Mentions légales