star-2917__340
Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des personnes qui ne savent pas lire le ciel
parallax layer

Origines

L’élément qui va favoriser la naissance de l’astrologie

-3500/-3000

C’est grâce à l’écriture que l’astrologie va pouvoir exister, car en imaginant l’écriture les peuples ne vont plus se fier uniquement à la parole mais aussi aux écrits et ils vont apprendre à observer, comptabiliser, se souvenir, écrire, sauvegarder des données.

Les Mésopotamiens, grâce à leur sens aigu de l’observation et à des relevés rigoureux, acquièrent ainsi une connaissance poussée de la voûte céleste, dont certaines notions restent toujours actuelles.

mesopotamie_-anazao

Pour les Mésopotamiens, les dieux envoyaient par les planètes des messages. Il ne s’agissait pas tant de connaitre le ciel mais surtout de chercher à faire des rapprochements, à noter des cycles et éléments susceptibles de permettre des prédictions, l’interprétation de messages envoyés par des dieux.

-1800/-1900

Le ciel est particulièrement observé ( à Babylone en particulier), il faut dire que le ciel dans cette partie du monde offre de merveilleux espaces dégagés et lumineux qui ne peuvent qu’inviter à l’observation. On retrouve alors de cette période, les premières descriptions du ciel et des mouvements de planètes.

Sur plus d’un millier de tablettes d’argile retrouvées, à Uruk, à Babylone et dans la bibliothèque royale de Ninive, les prêtres mésopotamiens ont consigné en écriture cunéiforme leurs observations du Soleil, de la Lune et des cinq planètes visibles (Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Mercure).

On a retrouvé des tables des positions planétaires de l’Egypte ancienne qui pourraient aussi dater de la même période.

Des astronomes astrologues vont petit à petit disposer d’assez d’éléments pour deviner des éléments de l’avenir envoyés par les dieux mais ces interprétations ne concerneront que l’ensemble de la collectivité. L’astrologie individuelle n’apparaitra que bien plus tard, en 400 avant notre ère.

Avec le temps, les relevés se font de plus en plus systématiques; les tablettes constituent ainsi de véritables journaux astronomiques. De ces calendriers précis, Hipparque de Nicée puis Claude Ptolémée se serviront pour élaborer la science astronomique grecque.

-410/-420

loup_-anazaoLe premier horoscope (Chaldéen) connu qui fut dressé pour le fils d’un roi babylonien. La science des horoscopes est née entre le –VII et –IV ème siècle à Babylone. Jusque là les prédictions étaient collectives et non individuelles.

Les Babyloniens forment le peuple de l’antiquité qui s’est le plus consacré aux observations astronomiques. Ils ont fabriqué des instruments de mesure des angles et du temps. Les premiers calendriers, les éphémérides, le calcul des éclipses, dateraient de cette période.

Ils vont découper le ciel en 12 parties égales (le zodiaque actuel) divisées chacune en 30 degrés.

Les planètes ont leur symbolique comme la lune qui défini un calendrier (lunaire) sur lequel les hommes vont notamment s’appuyer pour l’agriculture.

L’astrologie et la Grèce

Les Grecs vont s’appuyer sur les données des chaldéens et les améliorer par leur logique rationnelle, leur philosophie, la théorie des éléments, des domiciles et des maisons. Les Grecs ont été très actifs dans l’étude de l’astrologie à travers les grands esprits de Platon , Thalès, Pythagore. En -125, Hipparque de Nicée découvre la précession des équinoxes.

-120/ – 180

Claude Ptolémée (astronome, physicien, mathématicien et géographe) va rassembler l’ensemble des savoirs astronomiques et astrologiques autour du Tetrabiblos (-140), un traité qui deviendra une référence en astrologie et présente les premières règles de l’astrologie traditionnelle, nous sommes alors bien loin des interprétations mystiques précédentes.

Dès lors, et sous la Grèce hellénistique, l’astrologie n’est plus de nature mythique mais scientifique.

La semaine des 7 jours sera adoptée, chaque jour étant régi par un dieu planétaire dont les noms latins donneront les jours.

L’astrologie à l’époque Romaine

Alors que Ptolémée s’éloignait de l’astrologie divinatoire, l’astrologie horaire faisait son apparition. Une astrologie permettant de répondre à une question par observation du ciel. C’est cette astrologie qui sera la plus utilisée à l’époque Romaine, à des fins politiques surtout, sociales aussi et par l’élaboration de thèmes individuels. L’astrologie se résume alors à un art divinatoire. Peu après la disparition de Ptolémée, l’astrologie tombe progressivement dans la superstition.

L’astrologie au Moyen-Age

  • IV-ème siècle

    Avec la montée en puissance du pouvoir religieux chrétien, de la religion catholique, la tolérance en faveur de l’astrologie est réduite à néant. C’est une science controversée dont les techniques de prédiction sont assimilées à la magie. Elle n’est donc plus aussi courtisée car on considère alors que seul Dieu peut connaitre les personnes et leur avenir.

Première phase de veille :

  • Vème siècle

    les astrologues, considérés comme des hérétiques, sont contraints de brûler leurs ouvrages sur l’ordre de Théodose et d’Honorius, mais aucune de ces mesures n’empêcha la pratique de l’astrologie comme en témoignent les nombreux écrits qui fleurirent à cette époque. Ce qui est interdit n’est que plus attirant….

Année 642

Alexandrie tombe entre les mains des Arabes. Ces sont les Arabes qui vont remettre l’astrologie au goût du jour au Moyen-âge. Ils vont établir des tables aussi précises que possible des mouvements planétaires. L’astronomie arabe va se développer autour des écoles de Damas et Bagdad à partir du VIIIème siècle ; au Xème, Le Caire prend le relais.

Au XIII ème siècle

On enseigne l’astrologie dans les universités. Le recours à l’astrologie devient de plus en plus généralisé, allant jusqu’à être enseignée dans certaines universités dont l’université du Vatican où fut créée une chaire d’astrologie au début du XVIème siècle(1520).

Au XVème siècle

Les souverains sont conseillés par des astrologues (qui sont aussi médecins).
illus_moyenage-anazao

De 1460 à 1650

Ce sera l’âge d’or de l’astrologie avec l’appui de l’imprimerie qui permet de diffuser des études et données. On peut noter des personnages comme Galilée en Italie, Kepler ou Morin de Villefranche en France. C’est du XVII ème siècle que datent bon nombre de données utilisées de nos jours.

De 1500 à 1566

Le français Michel de Nostredame (Nostradamus), médecin astrologue, attire l’attention de Catherine de Médicis en prédisant l’accident de son fils Henri II. Il a fait de nombreuses prophéties sous forme de centuries astrologiques sur l’avenir du monde et a marqué les esprits par la véracité de ces observations.

Nouvelle phase de veille aux XVIIème/XVIIIème siècles

parallax layer

L’astrologie et ses déclinaisons

A titre d’exemples :

  • L’astrologie traditionnelle s’appuie sur les notions définies par Ptolémée qui ont évolué au fil des ans. Elle reste basique.
  • L’astrologie karmique considère que le thème en cours n’est que le prolongement des thèmes des vies passées, une conséquence du passé. (Patrick Giani est un astrologue contemporain qui se base en particulier, sur cette approche).
  • L’astrologie chinoise se base sur le fait que les signes suivent des cycles annuels et non mensuels.
  • L’astrologie humaniste s’appuie sur les travaux de Dane Rudhyar qui a intégré à l’astrologie les archétypes psychologiques définis par Jung. Alexander Ruperti a complété les travaux de Dane Rudhyar. L’idée étant d’expliquer l’évolution possible d’une personne, par la connaissance de soi et des autres. L’astrologue humaniste cherche à donner les clefs pour comprendre le schéma de la vie, pour mieux appréhender son destin.
  • L’astrologie sidérale, ou astrologie indienne….en opposition à l’astrologie tropicale (qui utilise les saisons) car elle se base sur le zodiaque des constellations actuelles (qui lui se déplace contrairement au zodiaque tropical). Le zodiaque sidéral est décalé par rapport au zodiaque tropical. L’astrologie sidérale est utilisée de nos jours en particulier par les hindous. Elle a été introduite en 1944 en Occident par l’astronome irlandais Cyril Fagan.
  • L’astrologie conditionaliste L’homme au moment de sa naissance reçevrait un héritage terrestre (son hérédité) et un héritage solaire (sa condition). Les planètes sont classées en trois groupes, selon les signaux qu’elles envoient (elles ne sont représentent plus des symboles). Ce classement se divise en représentations (informations simples), existence (informations duelles), transcendance (informations complexes et multiples). Jean-Pierre Nicolas en est à le fondateur et Françoise Hardy est une astrologue contemporaine, conditionaliste célèbre.
  • L’astro-psychologie….

parallax layer

L’évolution de l’astrologue au fil du temps

Au départ l’astrologue était, prêtre, sage ou savant, ensuite il est devenu conseiller d’une personne de pouvoir ou d’argent qui devait prédire des évènements sans jamais porter de jugements sur le caractère et les décisions de son supérieur, (sans pour autant se détourner de l’aspect psychologique de l’astrologie).

Aujourd’hui l’astrologie est une science ouverte à tout un chacun.

Les motivations des plus anciens astrologues étaient bien surtout scientifiques et intellectuelles mais aujourd’hui malheureusement elles peuvent être basées sur les gains et ouvrent la porte à bien des charlatans.

XVIIème siècle

C’est à partir du XVIIème siècle que l’intérêt pour l’astrologie diminue à nouveau, avec les grandes découvertes, l’astronomie n’est plus mise en lien avec l’astrologie et devient une simple superstition. La science n’est plus étudiée dans les universités. Vers la fin du XVIIème siècle, l’astrologie est de nouveau interdite par l’Eglise qui refuse que soient publiés tous les écrits la concernant. Mais l’astrologie survit dans des petits groupements en France et de manière plus importante en Angleterre (où sa pratique n’est pas interdite).

Année 1666

Edit promulgué par Colbert. La science et tout ce qui peut se prouver est au centre de toutes les pensées. L’astrologie et l’astronomie sont séparées. Descartes fonde l’académie des sciences et l’observatoire. 1675 création de l’observatoire de Greenwich. Sous Louis XIV, les médecins astrologues du Roi disparaissent.

Au XIXème siècle : Renaissance et développement de l’astrologie

Le XIXème siècle et son romantisme voit le retour de l’astrologie avec la publication d’un certain nombre de traités, mais elle fait alors partie d’un mouvement qui défend « l’occultisme ». Ce mouvement est constitué de savants, d’une élite intellectuelle. Des auteurs connus tel que Goethe, furent de grands défenseurs de son intérêt. C’est principalement au Docteur Encausse que l’on doit cette renaissance grâce à son livre “Traité méthodique de science occulte” publié vers la fin du XIXème siècle.

Année 1930

L’astrologie se démocratique et retient l’intérêt de la gente féminine principalement avec l’apparition de horoscopes dans les journaux, on propose alors des prédictions collectives, une nouveauté qui va séduit les lectrices. Et depuis, le phénomène n’a fait que s’accentuer en proposant des déclinaisons individualisées aux signes astrologiques.

Année 1967

L’astrologie peut s’aider de l’informatique. Des programmes spécifiques sont créés.

Année 1970

tarotmadamesoleilInterventions de Madame Soleil sur Europe 1. Des personnalités font désormais appel aux astrologues, comme le Président Mitterrand qui consultera régulièrement Elisabeth Tessier.

L’astrologue permet avant tout aujourd’hui de mieux réussir sa vie et de trouver le chemin qui sera en adéquation avec soi-même. Il peut aider les personnes à comprendre que leur avenir dépendra d’une prise de conscience de leur individualité.

Autrefois, on se contentait de vivre en essayant de réaliser des objectifs travail, maison, famille, retraite. Aujourd’hui on cherche plutôt à traverser toutes les difficultés de la vie, en étant en phase avec soi-même, car le bonheur se situe plus dans l’équilibre intérieur, duquel découle d’autres objectifs de vie secondaires.

De nos jours, l’astrologue doit permettre de définir une personnalité, de la mettre en valeur et de donner envie à des personnes de bousculer leurs habitudes pour viser un objectif de vie qui va les  équilibrer, tout en tenant compte de certaines difficultés. L’astrologue est une personne qui va permettre des prises de conscience, ces prises de conscience seront alors la réponse à bien des problématiques.

Savoir peut permettre de réagir comme il le faut pour avancer.Toute situation difficile, compliquée, incompréhensible est bien souvent une invitation à une introspection, car c’est au fond de soi que se trouvent les réponses pour sortir du tunnel. D’autre part, il est toujours plus facile d’affronter les aléas de la vie quand ils ont un sens à nos yeux. Chaque épreuve, est bien souvent la nécessité de changements. Changements que l’astrologue peut aider à comprendre, à accepter, à passer en donnant les outils pour l’affronter avec plus de sérénité.

L’astrologue offre le regard extérieur, objectif nécessaire pour sortir des situations difficiles. Les personnes dans la tourmente sont les moins qualifiées pour avoir une vision objective des problématiques, surtout si leur comportement est finalement à l’origine de leurs difficultés.

De l’appât du gain à la passion…au respect d’une science en perpétuel mouvement

L’astrologie continue de se cantonner à prédire l’avenir pour certains pratiquants qui se tournent vers les journaux, la télévision, le téléphone, internet, mais elle est devenue aussi pour d’autres une fabuleuse porte qui ouvre les clefs de la connaissance de soi, en y intégrant la psychologie.

On y trouve les réponses pour mieux vivre en accord avec soi-même.

parallax layer

Déclinaison des pratiques des astrologues

 

  • L’astrologie individuelle, se fixant que la personne, ses potentiels, ses faiblesses…parmi les outils d’analyse on retrouve l’horoscope.
  • L’astrologie mondiale, se repose sur les cycles planétaires pour étudier des évènements historiques ou géographies.
  • L’astrologie prévisionnelle, permet de définir des périodes favorables ou non à des décisions, en s’appuyant que des climats planétaires.
  • L’astrologie Elective, définit un lieu ou un moment idéal pour un projet
  • L’astrologie horaire, tente de répondre à une question précise sur une situation qui se passera à un instant T.
  • L’astrologie médicale, se rapporte à l’étude des maladies, leurs causes, les moments difficiles ou d’espoir de guérison, les origines de ces maladies…
  • La synastrie, étudie plusieurs thèmes pour en faire la comparaison et le rapprochement…..

parallax layer

L’astrologie….une science en constante évolution, qui n’a pas dit son dernier mot !

Qui n’a pas déjà eu la curiosité de s’intéresser à l’astrologie ? Il semblerait que ce soit le cas d’au moins un français sur deux !…

Une science qui a évolué…

A une époque, c’était une science incontournable sur laquelle on se reposait pour prendre des décisions importantes. L’astrologie était alors une connaissance divinatoire. Depuis les choses ont bien évolué. L’astrologie permet désormais un véritable voyage au cœur de soi-même.

L’astrologie , comment la définir ?

L’astrologie est un outil de compréhension des personnes qui repose sur la relation de l’homme à son environnement (le système solaire).

Nous sommes en effet sur terre, une planète qui tourne autour d’elle-même et tourne autour du soleil. Il est alors facile de penser que les personnes ressentent ces mouvements et sont influencés par ces derniers. L’astrologie met en avant ce lien entre ces mouvements et le tempérament des personnes. Elle a été souvent utilisée pour réaliser des prédictions, c’est encore le cas aujourd’hui mais elle peut aussi être d’une toute autre utilité. En s’appuyant sur des recoupements et des données répertoriés depuis tant d’années elle permet véritablement de découvrir votre personnalité dans les moindres détails et de comprendre aussi vos blocages psychologiques.

Pour ma part, l’astrologie est avant tout, un formidable outil d’interprétation de la personnalité, de connaissance de soi.

Si vous aimez, partagez...
  • 5
  •  
  •  
  •