La psychologie positive

La psychologie positive, est une méthode thérapeutique qui favorise l'épanouissement personnel en se focalisant sur ce qui vous rend heureux, optimiste, résiliant. C'est aussi une philosophie de vie qui permet d’être plus satisfait dans sa vie.
adult-2449725_1280

Principes

Pourquoi se focaliser sur son aptitude au bonheur ?

Un être heureux libère de l’endorphine, ce qui permet à notre cerveau d’être plus apte pour trouver des solutions à vos problèmes quotidiens. Alors pourquoi s’en priver ?

Un état d’esprit positif peut multiplier vos performances par deux !

D’après Sonja Lyubomirsky, qui dirige le laboratoire de psychologie positive de l’université de Californie, vous avez le contrôle sur 40% de votre bonheur, un pouvoir conditionné par votre façon de penser, vos choix, vos attitudes.

Qu’est-ce qui favorise le bonheur chez l’être humain, comment renforcer vos dispositions positives ?

La psychologie positive est une branche de la psychologie, une discipline scientifique, qui étudie les pistes concrètes pour dynamiser votre bonheur.

Elle utilise les mêmes méthodes et la même rigueur scientifique que les études menées dans la psychologie traditionnelle.

C’est l’étude scientifique des aspects positifs de la vie, c’est la science de la santé et du bien-être qui vous aide à être plus heureux dans votre vie.

Plutôt que d’étudier les sources des psychopathologies elle se focalise sur ce qui va bien et sur vos potentiels positifs  afin de développer un sentiment de bien-être et d’accomplissement, de favoriser votre épanouissement :

  • Ce qui donne un sens à votre vie
  • Ce qui vous rend heureux et optimiste
  • Ce qui développe la résilience

moss-983908_1280

Est-ce une méthode récente ?

La psychologie positive est une discipline de la psychologie fondée officiellement en 1998 lors du congrès annuel de l’Association américaine de psychologie par son président de l’époque, Martin E. P. Seligman.

La psychologie positive ne doit pas être confondue avec la pensée positive,  basée sur l’autosuggestion.

Le pari est lancé non pas d’éliminer les sources de tous les traumatismes mais de maximaliser les émotions positives en se basant sur les potentialités et les vertus de l’homme.

la psychologie positive ne se concentre plus sur ce qu’il y a de pathologique chez les sujets mais sur ce qu’il y a de sain en chacun d’eux.

lawn-mower-938555_1280

Les pères fondateurs

” Quand nous sommes devenus seulement une profession de guérison nous avons oublié notre mission plus large : celle d’améliorer la vie de tous les gens “

Certains des principes de la psychologie positive remontent aux conceptions d’Aristote d’une nature humaine bonne et basée sur les vertus.

Le concept de « pensée positive » a été créé par Norman Vincent Peale, pasteur chrétien et écrivain américain, spécialisé dans les questions psychologiques.

Les psychologues humanistes, Carl Rogers (1959) et Abraham Maslow (1968), ont développé la psychologie humaniste pour se différencier de la psychanalyse et des behavioristes, et proposer des approches thérapeutiques basées sur les ressources psychologiques de leurs clients, plutôt que sur leurs faiblesses, dysfonctionnements et pathologies. Le terme de psychologie positive apparaît chez Maslow, en 1954, dans son livre Motivation and Personality dont le dernier chapitre s’intitule Vers une psychologie positive.

Une science née dans un jardin

Alors que le Professeur Seligman,  tond la pelouse dans une humeur bougonne, sa fille lui rappelle qu’il peut choisir d’arrêter de râler puisque, elle, peut contrôler ses pleurs.

Cette remarque provoque l’effet d’un électrochoc et va bouleverser le reste de sa carrière. Il réalise qu’il a passé 50 années de sa vie à râler et que le meilleur moyen d’éduquer un enfant n’est pas de le gronder automatiquement lorsqu’il fait des erreurs mais de l’aider à identifier ses forces afin qu’ils les évitent de lui-même.

Martin Seligman est le père fondateur reconnu de cette nouvelle science. Ainsi, la psychologie positive a été formalisée par deux universitaires américains, le Dr Martin Seligman (université de Pennsylvanie) et le Dr Christopher Peterson (université de Michigan).

Ils ont fait le constat que la psychologie a consacré trop exclusivement ses efforts sur la maladie mentale, négligeant l’autre extrémité du spectre soit le fonctionnement optimal, le sens et le bonheur.

De nombreuses recherches dédiées à se sujet se sont alors développées pour mieux comprendre la nature et les déterminants de l’épanouissement humain.

Ce n’est pas la disparition du problème qui permet une meilleure satisfaction de vie, c’est la construction d’une vie plus satisfaisante qui réduit les problématiques psychologiques
slider 4

Fondements

Le Dr Martin Seligman et le Dr Christopher Peterson ont identifié 24 forces, valeurs universelles qui sont sources d’épanouissement et qui sont réparties en six catégories :

1 – Sagesse et Savoir

– Être créatif
– Avoir un esprit curieux
– Avoir le goût d’apprendre
– Faire preuve de jugement
– Avoir une certaine clairvoyance

2 – Courage

– Faire preuve de bravoure
– Faire preuve de persévérance
– Faire preuve d’intégrité, d’authenticité
– Faire preuve d’enthousiasme

3 – Humanité et amour

– Privilégier l’amour
– Savoir faire preuve de gentillesse
– Avoir une “intelligence sociale/émotionnelle”

4 – Justice

– Avoir un esprit d’équipe
– Avoir le sens de ce qui est juste
– Avoir le sens du commandement

5 – Modération

– Savoir pardonner
– Savoir faire preuve d’humilité et modestie
– Savoir faire preuve de prudence
– Avoir la capacité de se maîtriser

6 – Transcendance

– Avoir la capacité d’apprécier la beauté
– Savoir faire preuve de gratitude
– Savoir faire preuve d’optimisme
– Savoir être joyeux
– Avoir le goût de tout ce qui touche à la spiritualité

L’idée est d’identifier, parmi ces 24 forces et vertus universelles, les cinq forces ou vertus qui vous définissent le plus  et de les mettre consciemment et volontairement en œuvre dans votre vie.

 «  Ma vision de la psychothérapie est que celle-ci peut devenir un lieu pour parler des émotions positives, des forces et des façons de construire davantage de sens dans sa vie »

Martin Seligman

(psychologue, directeur du Centre de recherche en psychologie positive à l’université de Pennsylvanie)

Pour illustrer les fondements de la psychologie positive, de ce qui rendent les personnes heureuses, Martin Seligman utilise l’acronyme PERMA en anglais :

– P pour positive emotions : l’objectif est de valoriser et cultiver notre tendance aux émotions positives. Pour une vie plaisante (plus d’émotions positives que négatives, conditions de vie agréables, loisirs, liens sociaux) – mais cette condition ne suffit pas à générer un sentiment de bonheur durable.

– E pour engagement : nous sommes invités à être vraiment « engagés » dans le présent, dans notre vie mais aussi dans nos relations aux autres. Pour une vie engagée (une implication dans quelque chose : son couple, ses enfants, son travail, une cause à laquelle on croit…).

– R pour relashionships : sans relations sociales, nous dépérissons. L’idée n’est pas d’utiliser l’autre pour nous fournir un minimum de sociabilité mais d’accepter les autres tels qu’ils sont afin de nous inspirer de leurs richesses.

– M pour meaning in life : questionnons-nous sur le moteur de notre vie et son but. Que voulons-nous en faire ? Quelles sont nos priorités ? Qu’est-ce qui donne du sens à notre vie ? Pour une vie qui a du sens (où on a le sentiment que ce que l’on fait à de la valeur à nos yeux, que cela sert nos principes et nos valeurs).

– A pour accomplishement : qu’aimerions-nous réaliser à travers notre existence ? Quels sont les grands accomplissements qui comptent vraiment pour nous ? Les défis que nous aimerions relever ?

glitters-1868276_960_720

En pratique

La psychologie positive est un domaine de la psychologie, reconnu et développé par des psychologues professionnels et qualifiés, sur la base de recherches scientifiques.
Elle se pratique en consultation pendant laquelle vous êtes invité à mettre en place des techniques en développement personnel et psychologie. Il faut savoir que la totalité des exercices proposés en Psychologie Positive est issue d’années de recherche prouvant leur efficacité pour rendre les gens heureux
La psychologie positive utilise différentes techniques pour développer vos capacités :
– à aimer et être aimé,
– à donner du sens à vos actions,
– à vous sentir responsable de ce que vous pouvez changer,
– à être résilients face à ce que vous ne pouvez pas éviter.

Elle permet de développer et de gérer de nombreuses aspects de la vie comme :

La joie de vivre, le succès, la confiance en soi, les projets personnels, ou les événements difficiles par exemple.

diwali-3801824__340

A quel moment peut-elle vous aider ?

Au-delà des personnes cherchant à dépasser des troubles psychologiques, les consultations « positives » s’adressent aussi aux personnes qui ne sont pas satisfaites de leur vie. A toute personne souhaitant devenir heureuse, développer son bien-être, atteindre ses objectifs, mettre à profit ses points forts au quotidien et en connaître d’avantage sur soi-même.

Elle peut être proposée comme traitement aux personnes présentant un trouble dépressif (La majorité des études de validation de la psychothérapie positive on été effectuées auprès de patients dépressifs et ont permis de montrer l’efficacité de ce modèle d’intervention dans la réduction des symptômes dépressifs et dans l’amélioration du bien-être et de la satisfaction de vie et ce, sur le long terme) 

La psychothérapie positive peut se pratiquer en groupe ou en entretien individuel.

laughter-1532978_1280

10 bonnes raisons de faire appel à la psychologie positive

Pour donner du sens et et de la valeur à son existence

Pour améliorer son bien-être

Pour découvrir les bienfaits des  émotions positives en particulier dans la résistance au stress, la gestion de problèmes, la créativité…

Pour faire face avec philosophie à un événement de vie douloureux (décès, séparation, conflit, perte d’emploi, accident, maladie…)

Pour comprendre ses émotions.

Pour avoir plaisir à être simplement Soi

Pour découvrir  ses forces de personnalité et les utiliser

Pour engager des changements dans votre vie, en douceur, de manière progressive mais durable

Pour améliorer vos relations (couple, famille, sociales …) – rétablir une communication dans le respect et l’écoute de chacun

Pour poser un nouveau regard sur la vie, les personnes, votre univers

Si vous aimez, partagez...
  • 5
  •  
  •  
  •